Skip to content

Le SEFPO protège de nouveau des emplois à la LBED

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

La déclaration suivante a été communiquée à tous les membres de la LBED le 19 avril :

Votre exécutif divisionnaire a fait en sorte que les membres qui travaillent au siège social de la LCBO soient protégés et que personne ne soit forcée d’accepter une mise à pied en raison de la pandémie de COVID-19.

Le SEFPO et les gestionnaires de la LCBO ont conclu un accord portant sur 83 postes au siège social que l’employeur ne considérait pas comme essentiels.

L’exécutif de la LBED du SEFPO s’est efforcé d’atténuer les répercussions sur les membres du SEFPO puisque l’employeur considérait certains postes comme non essentiels. Le protocole d’entente qui a été conclu avec l’employeur protège les droits des membres concernés. Le protocole d’entente atténue les répercussions non seulement sur le personnel du siège social, mais également sur les membres dans les lieux de travail où les membres du siège social seront redéployés.

Les employés du siège social ont eu le choix de travailler dans des succursales, le magasinage en ligne et/ou les centres de service au détail, d’utiliser leurs crédits de vacances ou d’autres crédits ou d’accepter une mise à pied volontaire.

Soyons clairs, nous traversons une pandémie et des moments sans précédent. Notre objectif est de défendre les droits de nos membres en vertu de la convention collective et de les faire appliquer si nécessaire, mais aussi de protéger la pérennité de leurs emplois.  

Le protocole d’entente a été envoyé à tous les présidents de section locale.  Le président de la section locale du siège social et le délégué du personnel sont tous les deux disponibles pour répondre à toutes vos questions sur le protocole d’entente. 

Les répercussions du redéploiement sur les heures de travail sont un autre motif de préoccupation qui a fait l’objet de discussion. Le protocole d’entente prend en compte cette préoccupation en faisant en sorte qu’aucun employé d’un lieu de travail où des employés sont redéployés ne subisse une réduction de ses heures de travail. De la même manière, les employés redéployés ne subiront pas de réduction de leurs heures de travail actuelles.

Les heures de travail : Les membres de l’unité de négociation qui sont actuellement des employés occasionnels, saisonniers ou à temps plein dans les succursales, les centres de service au détail et/ou le magasinage en ligne de la LCBO ne subiront pas de réduction de leurs heures de travail normales en raison d’une réaffectation de l’unité de négociation et/ou d’une réaffectation des gestionnaires. Pour plus de clarté, les parties conviennent du fait que les heures de travail des employés saisonniers et occasionnels ne sont pas garanties et que les heures de ces employés peuvent être sujets à changement en raison des exigences opérationnelles, mais pas pour des raisons liées au plan de réaffectation et/ou de la réaffectation des gestionnaires.

La convention collective est toujours en vigueur. Le plan de réaffectation ne devrait pas avoir de répercussions sur les droits acquis dans la convention collective. Comme à l’accoutumée, si vous pensez que vos droits en vertu de la convention collective ont été violés, vous devriez communiquer immédiatement avec un délégué syndical ou avec votre délégué du personnel pour régler le problème.

Le protocole d’entente stipule ses propres moyens de procédure de règlement des griefs et de renvoi à la Commission de règlement des griefs (CRG) pour régler les différends, le cas échéant. 

L’employeur a également communiqué la liste des lieux de travail qui seront touchés par le redéploiement. Nous travaillerons sur ce sujet avec les dirigeants des sections locales concernées dans les prochains jours.

Des postes de gestionnaires exclus sont également redéployés. Tout travail qui était effectué avant la pandémie, ou qui est effectué durant cette pandémie, par un membre de l’unité de négociation ne doit pas être effectué par des employés qui ne sont pas membres de l’unité de négociation. Veuillez contacter immédiatement votre président de section locale et/ou le délégué du personnel si des gestionnaires ou des employés exclus effectuent le travail du personnel syndiqué.

Les employés du siège social membres de la LBED qui sont réaffectés vont se retrouver dans un nouvel environnement de travail. Nous traversons toutes et tous une période difficile et incertaine. N’oubliez pas que nous passerons au travers de cette crise ensemble. Je fais appel à votre leadership et solidarité au moment où nous travaillons pour vaincre cette crise. N’oubliez pas de traiter tout le monde avec respect si vous exprimez vos opinions sur les médias sociaux. Aidons-nous les uns les autres à passer au travers de cette crise sans précédent.   Nous traverserons cette crise ensemble.

Faites attention à vous.

En solidarité,

Colleen MacLeod
Présidente de la LBED