Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Le SEFPO et Unifor unissent leurs efforts contre Doug Ford

OPSEU President Warren (Smokey) Thomas with UNIFOR National President Jerry Dias
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Les plus importants syndicats des secteurs public et privé de l’Ontario font équipe pour bloquer le programme destructeur du premier ministre Doug Ford. 

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, et le président national d’Unifor, Jerry Dias, ont déclaré que la solidarité de leurs membres est une force puissante pour résister à Ford et à sa politique anti-peuple, ultra-libérale et pro-privatisation.

Le président Thomas a déclaré qu’il est exaspéré par la nonchalance dont a fait preuve Ford dans sa réponse à la décision de General Motors de fermer son usine d’Oshawa à la fin de l’année prochaine. 

« Le premier ministre doit arrêter de parler et passer à l’action et commencer à écouter les travailleuses et travailleurs de première ligne, qu’ils travaillent dans la fonction publique ou dans une usine de montage d’automobiles », a déclaré le président Thomas. 

« Des commentaires désobligeants, tel que ‘’le navire a déjà quitté le quai’’, n’aident en rien les Ontariennes et les Ontariens ».  

Les présidents Thomas et Dias ont annoncé leur alliance contre Ford à l’occasion du Conseil régional d’Unifor de l’Ontario qui se tenait à Toronto durant la fin de semaine.

Les deux dirigeants ont également parlé des liens étroits qu’ils ont tissés au fil des ans.

« Je ne pouvais pas souhaiter un autre dirigeant syndical que Smokey Thomas pour engager ce combat », a lancé Jerry Dias. « Les membres d’Unifor soutiennent la lutte du SEFPO contre Ford bien plus que par des mots. Nous sommes prêts à retrousser nos manches et à coordonner la lutte sur les lignes de front pour défendre tous les travailleurs de l’Ontario. »

Le président Thomas a souligné le fait que la perte de ces bons emplois à temps plein et bien rémunérés dans le secteur de l’automobile se traduira par une réduction de l’assiette fiscale et par moins d’argent pour les services publics essentiels, ce qui aura un impact négatif sur toute la population de l’Ontario.

« La bataille d’Unifor est aussi la bataille du SEFPO et de tous les Ontariens », a ajouté le président Thomas.

Les deux syndicats ont déjà travaillé ensemble cette année pour soutenir des travailleuses et travailleurs de la santé en grève dans deux cliniques médicales à Owen Sound et Thunder Bay, a fait remarquer le président Thomas.  Les deux présidents avaient tenu une conférence de presse conjointe à Queen’s Park pour dénoncer les employeurs pendant que les membres des deux syndicats joignaient leurs efforts sur les lignes de piquetage dans les deux communautés tout au long de l’été. 

Le président Thomas a déclaré que ces moyens d’action communs au niveau communautaire sont essentiels pour résister à Ford. 

« Ce ne sera pas facile, car l’agenda politique du premier ministre a le soutien du monde des affaires et de centaines de millions de dollars », a conclu le président Thomas.  « Mais la solidarité des membres de nos deux grands syndicats prévaudra et, ensemble, nous neutraliserons Ford. »

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931