Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Le SEFPO applaudit le projet de loi pour la création d’une « Semaine des services correctionnels »

Toronto – Le Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO) est heureux d’apprendre que les députés provinciaux de l’Ontario se sont entendus pour approuver à l'unanimité une loi visant à faire de la première semaine du mois de mai la Semaine de la reconnaissance du personnel des services correctionnels

Le projet de loi 116, la Loi de 2015 sur la Semaine de la reconnaissance du personnel des services correctionnels, avait été introduit par Indira Naidoo-Harris, députée provinciale de Halton, il y a un an. Halton est le foyer d’un des établissements correctionnels les plus grands au pays, le Complexe correctionnel de Maplehurst  Le projet de loi a franchi l’étape de la troisième lecture hier et entrera en vigueur en Ontario après avoir reçu la sanction royale.

« Il faut s’en réjouir », a dit le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, qui représente les travailleurs correctionnels dans la province. « Cette célébration annuelle est un hommage bienvenu au travail acharné, au dévouement et au courage de tous ceux et toutes celles qui travaillent dans les établissements correctionnels et bureaux de probation et de libération conditionnelle en Ontario. »

« Le gouvernement a ignoré la crise dans le système correctionnel pendant des années et, en ce faisant, il a aussi ignoré les travailleurs correctionnels et le travail exceptionnel qu’ils effectuent, dans des circonstances très difficiles, pour protéger les Ontariens. Cette célébration annuelle permettra de corriger un tantinet la situation.

Comme l’affirme le préambule de la loi, « Le personnel des services correctionnels œuvre à la protection du public en faisant preuve de dévouement, de compétence et de professionnalisme.  Il travaille assidûment pour assurer la sécurité des collectivités.  Son dévouement mérite qu’il soit reconnu et honoré. »

Pour Monte Vieselmeyer, président de la Division des Services correctionnels du SEFPO, le projet de loi 116 reconnaît tacitement que le travail du personnel correctionnel n’a pas été reconnu comme il se doit.

« Il est triste qu'alors que d’autres premiers intervenants ont été reconnus pour leur travail, et à juste titre, nos professionnels des services correctionnels et des bureaux de probation et de libération conditionnelle courageux ont été largement ignorés », a déclaré Monsieur Vieselmeyer.

« Je félicite Madame Naidoo-Harris pour avoir lancé cette initiative importante et attendue depuis longtemps de reconnaissance du personnel de correction en Ontario. Toutefois, nous avons encore besoin de mesures concrètes du gouvernement pour apporter la stabilité au sein du système correctionnel de l'Ontario. Ça aussi, ça fait longtemps qu’on les attend. »

Pour plus d’information : Monte Vieselmeyer, 705-627-1942

Connexe : Page d’index Services correctionnels en état de crise