Skip to content

Le SEFPO félicite le gouvernement Ford, qui teste les travailleurs asymptomatiques de la Fonction publique

Toronto – Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, félicite le gouvernement Ford pour sa décision d’offrir le dépistage volontaire à un plus grand nombre de travailleurs de première ligne à la Fonction publique de l’Ontario et à la LCBO.

« Il s’agit d’un grand pas en avant pour aider à aplanir la courbe », a déclaré M. Thomas. « Le dépistage à grande échelle est fondamental pour nous aider à traverser cette pandémie de la façon la plus sécuritaire possible, et cette décision représente un pas énorme pour aider la province à rétablir un semblant de normalité. »

« Vous pouvez compter sur le SEFPO, qui aidera à montrer la voie. Et vous pouvez compter sur moi. Je serai tout devant dans la file d’attente, avec Doug Ford, pour me faire tester », a déclaré Thomas. « J’encourage les autres employeurs à soutenir leurs employés qui veulent se faire tester. »

La première série de tests sera offerte aux membres du SEFPO qui travaillent dans des établissements de vie en collectivité comme les Services correctionnels, ainsi qu’à la LCBO. D’autres secteurs de première ligne suivront.

Le protocole de test repose sur quatre piliers. Le premier, une garantie de confidentialité; le deuxième, le fait que le test est volontaire; le troisième, le fait que, si testés positifs, les employés qui doivent s’isoler, quel que soit leur situation d’emploi, ne perdront pas leur salaire pendant les 14 jours de maladie ou de confinement; et le quatrième, que la recherche des contacts inclura tous les employés qui sont entrés en contact avec la personne infectée par le virus de la COVID-19.

Le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, a déclaré que les membres du SEFPO peuvent être tranquilles en sachant qu’ils ne perdront rien si leur test se révèle positif.

« Nous avons travaillé dur avec M. Ford et son gouvernement pour faire en sorte qu’il soit facile pour les membres de faire ce qui s’impose et de se faire tester », a déclaré M. Almeida. « C’est la seule façon que ça puisse fonctionner. »

Le dépistage commencera dans les établissements correctionnels, et le président de la Division des Services correctionnels, Chris Jackel, approuve le plan à 100 pour cent.

« Cela fera beaucoup pour protéger la santé et la sécurité de ces travailleurs et de leurs familles, ainsi que des détenus et de l’ensemble de la communauté », a déclaré M. Jackel. « J’encourage tous nos membres à se faire tester dès que possible. C’est la bonne chose à faire. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931