Skip to content
news_announcements_french.jpg

12 juillet 2010 - Le SEFPO applaudit l’effondrement de la « super société »

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

TORONTO – 12 juillet  2010)  — Le Syndicat des employés de la fonction publique applaudit l’annonce du ministre des Finances Dwight Duncan que la vente partielle planifiée des biens précieux de la Couronne tels que la LCBO, Hydro One, Ontario Power Generation et la Société des loteries et des jeux a été mise au rebut.

Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO, a dit aujourd’hui qu’il est content que les Libéraux McGuinty ont finalement réalisé que la vente des bien qui rapportent du revenu pour la province est, et restera toujours, une très mauvaise idée.

« Ensemble, ces quatre sociétés de la Couronne gagnent plus de 4 milliards de dollars par an en profit brut pour la population de l’Ontario, » a déclaré Thomas.  « La vente de la totalité ou d’une partie de ces biens serait un gain à court terme mais une douleur à long terme.  Le gouvernement obtiendrait une injection de fonds unique mais perdrait le revenu continu de ces biens.  Pour de bon. »

Denise Davis, présidente de la Division des employés de la régie des alcools qui représente les membres à la LCBO, a dit que toute privatisation de la vente des alcools en Ontario est une idée qui devrait être enterrée pour toujours.

« Chaque fois que le gouvernement de l’Ontario cherche rapidement de l’argent, il songe à la possibilité de vendre la LCBO,  » a déclaré Davis.  « Du point de vue profit et sécurité, ce n’est rien qu’une tentative stupide qui pourrait finalement faire beaucoup de mal à cette province. »

Thomas a dit qu’en dépit de l’annonce d’aujourd’hui, le SEFPO continuera à surveiller les plans du  gouvernement dans les semaines et les mois à venir.

 « Duncan a dit que son gouvernement procédera à la ‘restructuration des petits biens’ mais refuse de les identifier, » a continué Thomas.  « Nous surveillerons de façon vigilante toute tentative prise par les Libéraux McGuinty afin d’assurer que cette ‘restructuration’ n’implique pas l’enlèvement des sociétés étatisées produisant des recettes à la population de l’Ontario. »


Renseignements :

Don Ford, Communications du SEFPO : 416-448-7442