Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Le SEFPO applaudit l’examen relatif à l'Installation de conditionnement des semences forestières de l'Ontario

Angus – Le Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO) fait part de sa satisfaction concernant l’annonce du ministre des Richesses naturelles et des Forêts (MRNF), Jeff Yurek, de revoir la décision du gouvernement libéral de fermer l’Installation de conditionnement des semences forestières de l’Ontario.

« C’est une nouvelle très encourageante pour les employés de la section locale 313, pour le village d’Angus et pour l’environnement », a déclaré Elaine Bagnall, la présidente du comité qui représente les membres du SEFPO qui travaillent au MRNF. « La décision du gouvernement précédent de fermer l’installation était mal avisée, à courte vue et totalement injustifiée, pour dire le moins. »

« L’annonce du ministre de revoir cette regrettable décision est la bonne chose à faire. La consultation permettra de mettre en lumière les raisons impérieuses qui justifient de garder l’installation ouverte et publique. »

L’Installation de conditionnement des semences forestières de l’Ontario est la seule installation de ce type dans la province  Ces travailleurs hautement spécialisés, qui sont représentés par le SEFPO, extraient, nettoient, analysent, entreposent et distribuent chaque année des milliards de semences d’arbres, y compris 50 espèces d’arbres indigènes de notre province. Réputés pour l’excellence de leurs services, ils procurent des semences aux pépinières, aux entreprises forestières, aux programmes de plantation d’arbres financés par la province et aux particuliers.

« J’ai déjà écrit au ministre pour lui faire part de ma satisfaction concernant la révision de la décision des libéraux de fermer l’installation », a indiqué Warren (Smokey) Thomas, le président du SEFPO. « À ce que je sache, ils avaient pris cette décision sans la moindre justification et sans consulter les travailleurs, la communauté, les clients ni les intervenants environnementalistes.

« Ce ministre, en revanche, veut rencontrer les intervenants », a déclaré le président Thomas. « À titre d’agent négociateur représentant les techniciens et le personnel de soutien qui assurent le fonctionnement de l’installation, le SEFPO se réjouit de participer à cette consultation. Le SEFPO a hâte de participer à cet examen et de mettre en lumière l’expertise de nos membres et leurs idées pour continuer à exploiter efficacement l’installation au sein du ministère des Richesses naturelles et des Forêts. »

« Ceci étant dit, a-t-il ajouté, j’exhorte le ministre à rappeler tous les employés à l’installation pendant le déroulement de l’examen. Ils pourront ainsi continuer à faire fonctionner l’installation. »

« J’espère que le ministre reconnaît, comme nous, le rôle vital que joue l’installation pour la viabilité, la biodiversité et la résilience de l’un des plus grands atouts de la province : nos magnifiques forêts. L’installation doit rester ouverte et continuer l’excellent travail qu’elle fait depuis presque un siècle. »

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931; Elaine Bagnall, 705-760-0759