Skip to content

Le SEFPO demande une réunion pour faire face à la menace que pose la COVID-19 dans les services correctionnels

Toronto – Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, demande une réunion immédiate avec des représentants du gouvernement provincial et le médecin hygiéniste en chef afin de contenir la crise que représente la COVID-19 pour les travailleurs des services correctionnels et les détenus.

La pandémie menace les établissements correctionnels de la province et le président Thomas dit qu’il est temps que les représentants du ministère agissent.

« Cette menace doit être étouffée dans l’œuf avant qu’elle ne dégénère », a déclaré Smokey Thomas. « Les établissements correctionnels pourraient être des boîtes de Petri en ce qui concerne la propagation de l’infection et j’ai peur que la réponse à cette menace soit trop lente. Nous devons devancer le danger. »

Nous avons besoin d’un plan clair et bien pensé car c’est la santé et la sécurité du personnel des services correctionnels et des détenus qui sont menacées. « Nous avons besoin que les représentants du ministère prennent des décisions en concertation avec les experts de la santé qui savent ce qui doit être fait pour préserver la santé de tout le monde dans les institutions », a déclaré le président Thomas.

« Nos établissements correctionnels subissaient déjà d’énormes pressions et contraintes bien avant la COVID-19 et ce virus pourrait semer le chaos s’il nous prend de vitesse », a déclaré le président Thomas.

« Des murs et des barreaux n’arrêteront pas la COVID-19. Concevoir un plan cohérent en suivant l’avis des experts de la santé est notre meilleur espoir d’éviter une tragédie. »

-30-

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931