Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Le SEFPO demande à récupérer les primes versées dans le cadre des Jeux panaméricains

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Le Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario demande au gouvernement de l’Ontario de récupérer les millions de dollars en primes de rendement versées aux cadres des Jeux panaméricains et d’utiliser ces fonds pour les services publics provinciaux.

« Les communautés ontariennes souffrent en raison des réductions dans des services indispensables et de la montée en flèche des coûts d'électricité; entre temps, le gouvernement verse des primes de rendement à une bande de cadres qui ont excédé leur budget de 61 % », nous dit le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. « Ça n’a pas de sens. »

Monsieur Thomas a mis l’accent sur certains des services provinciaux récemment affectés par les compressions gouvernementales.

« Les libéraux de la première ministre Kathleen Wynne ont jeté des familles entières dans une panique totale avec leur plan de suppression du financement de l’autisme. « Ils ont essayé de fermer neuf bureaux de ServiceOntario sans consulter les communautés concernées. Ils réduisent le financement, et le personnel, dans les hôpitaux de toute la province. Ils éliminent l’éducation des enfants qui vivent avec des invalidités. Et ils n’ont toujours pas résolu la crise dans les services correctionnels », a encore dit Monsieur Thomas. « Vu que les dirigeants des Jeux panaméricains qui ont reçu des primes de rendement devaient rendre compte au peuple ontarien et n’ont pas atteint leurs objectifs budgétaires, la première ministre devrait retourner ces fonds dans les coffres publics immédiatement. »

Selon la vérificatrice générale de l’Ontario, l’Ontario avait initialement engagé 500 millions de dollars pour couvrir les coûts des Jeux panaméricains, mais en bout de ligne, ils nous ont coûté 804 millions de dollars au total, avec des coûts supplémentaires pour la sécurité, les transports et un secrétariat pour superviser l'événement. En dépit de coûts excédant les budgets de 61 pour cent, la province a encore versé plus de 5 millions de dollars en primes de rendement à 53 cadres, en plus de primes de rendement annuelles de 10,5 millions de dollars.

Le SEFPO représente 130 000 Ontariens qui travaillent dans tous les coins de la province.

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas 613-329-1931