Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Le SEFPO demande une enquête publique nationale sur le meurtre et la disparition de femmes et jeunes filles autochtones

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

(Toronto) Le 11 septembre 2014  Le Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO) réclame une enquête publique nationale immédiate sur le meurtre et la disparition de nombreuses femmes et jeunes filles autochtones au Canada.

Le SEFPO se joint au Syndicat national des employées et employés généraux du secteur public (SNEGSP) et au Congrès du travail du Canada (CTC) pour exiger la prise de mesures dans ce dossier urgent.

« Il est temps que le premier ministre Harper et son gouvernement assument la responsabilité de cette tragédie et reconnaissent les problèmes systémiques auxquels font face les communautés des Premières Nations, métisses et inuites. Les Canadiens méritent un gouvernement qui agit, en commençant par une enquête publique nationale immédiate examinant les causes profondes de tant de décès et disparitions tragiques », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas.

« C'est une tragédie nationale, avec des racines profondes », a encore dit Thomas. « Il est temps de faire preuve de diligence raisonnable et d'offrir aux peuples autochtones canadiens le respect qu'ils méritent. »

« Le récent décès de Tina Fontaine, une jeune fille de 15 ans, nous a tous et toutes choqués. Et ce qui arrive aux femmes et jeunes filles autochtones affecte directement de nombreux membres du SEFPO et membres de son personnel, ainsi que leurs familles », a ajouté Thomas.

Le SEFPO se montre solidaire envers tous les peuples autochtones du Canada, et plus particulièrement envers les nombreuses femmes et jeunes filles autochtones qui vivent chaque jour sous la menace de la violence.

– 30 ­–

Pour plus d'information :
 
Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO : 866/264-4982 sthomas@opseu.org

Jeff Arbus, membre du Conseil exécutif du SEFPO : 1-705-255-0751 jeff_arbus@hotmail.com

Emily Visser, agente des communications (bilingue) du SEFPO : 416-557-7936  evisser@opseu.org