Skip to content

La Conférence du SEFPO « élève » les jeunes travailleurs et révèle de solides chefs de file au sein du syndicat

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Rapport de la Conférence

Le Comité provincial des jeunes travailleurs (CPJT) du SEFPO a conduit avec succès sa Conférence annuelle des jeunes travailleurs. La conférence a eu lieu du 9 au 11 août 2019, à Toronto. Cette année, la conférence avait pour thème « S’élever : Faire face aux défis de temps incertains ». Joseanne Job, la présidente du CPJT a dit aux participants à la conférence que le comité avait choisi ce thème « pour encourager les jeunes travailleurs à organiser une action collective pour donner suite aux compressions du gouvernement Ford, dont de nombreuses les affectent directement ». Ces compressions incluent des coupures au Régime d’aide financière aux étudiantes et étudiants de l’Ontario (RAFEO) pour les étudiants des collèges et universités de plus de 300 millions de dollars. Ces coupures ont également contribué à l’élimination de la gratuité de la scolarité des étudiants à faible revenu. Ainsi, et en plus du nombre déjà limité d’emplois à temps plein disponibles sur le marché du travail actuel, les jeunes travailleurs sont forcés de s’endetter davantage pendant leurs études postsecondaires.

La conférence a été structurée de manière à fournir aux participants une connaissance fondamentale des principaux outils et ressources offerts par le SEFPO aux jeunes membres et défenseurs pour les aider dans ces temps d’incertitudes. Ça renforce aussi avec succès la raison même pour laquelle les syndicats demeurent importants dans l’économie du travail, et plus particulièrement pour les jeunes travailleurs.

Il ne fait aucun doute que la participation à la Conférence des jeunes travailleurs du SEFPO a considérablement augmenté au fil des ans. C’est un événement qui remporte un succès constant, d’année en année. À ses débuts, c’était une activité de formation d’une journée et demie qui accueillait un peu moins de 50 personnes. Cette année, et pour la deuxième année de suite, le CPJT a fièrement accueilli plus de 150 participants venus de tous les coins de la province.

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, et le premier vice-président/trésorier, Eduardo (Eddy) Almeida, ont réaffirmé l’engagement durable du syndicat envers les jeunes travailleurs, reconnaissant le rôle central qu’ils jouent dans l’avenir du SEFPO et du mouvement syndical. En même temps, le président Thomas a mis l’accent sur le fait que les jeunes travailleurs ont déjà abattu une large quantité de travail. Ils font partie des chefs de file actuels du SEFPO, assumant le rôle de présidents de section locale et d’organisateurs communautaires. « Nous sommes ici pour continuer de construire et pour revenir sur le b.a.-ba du militantisme syndical, afin d’élever tous les travailleurs et de faire preuve de solidarité », a déclaré M. Thomas. Ces paroles nous ont vraiment inspirés, et plus particulièrement les nombreux participants dans la salle qui assistaient pour la première fois à cette conférence du syndicat.

Le premier vice-président/trésorier Almeida a souligné le rôle important que jouent les jeunes travailleurs à titre de « bâtisseurs de ponts ». « Vous êtes le lien entre le présent et l’avenir, et votre leadership aujourd’hui ouvrira la voie à un avenir meilleur », a-t-il déclaré avec assurance. L’histoire de M. Almeida, alors qu’il n’était qu’un jeune travailleur, gravissant les échelons du mouvement syndical et, éventuellement, les rangs du SEFPO, a certes trouvé un écho dans une salle remplie d’auditeurs avides d’en savoir plus. Il a également parlé des obstacles auxquels ses enfants se sont heurtés tandis qu’ils entraient sur le marché du travail, expériences que de nombreux jeunes dans la salle pouvaient comprendre.

La conférence a réuni une équipe dynamique de jeunes conférenciers brillants, axés sur leur communauté. Ahmad Gaied, vice-président exécutif de la Fédération du travail de l’Ontario (FTO), a parlé des nombreuses contributions importantes que les jeunes travailleurs ont déjà faites dans l’histoire du mouvement ouvrier. Il a partagé ses luttes personnelles alors qu’il n’était qu’un travailleur « jetable », simplement parce qu’il était jeune. Brillant pionnier, Ahmad fut le plus jeune dirigeant jamais élu dans les 58 années d’histoire de la FTO, alors qu’il n’avait que 33 ans, en 2015.

La conférence a également inclus une discussion de groupe constructive sur les placements de retraite, avec des membres courants et anciens du CPJT. Les membres du groupe ont parlé de leurs expériences avec les régimes de retraite des employeurs ainsi que la réalité de ne pas avoir accès à un de ces régimes. C’était une conversation de pair à pair, qui a mis l’accent sur l’importance de cotiser à un régime de retraite tôt dans sa carrière. La discussion s’est avérée particulièrement importante pour les jeunes travailleurs présents qui n’ont pas actuellement le luxe d’avoir un régime parrainé par leur employeur. La discussion visait à encourager les participants à demeurer vigilants et à utiliser l’information présentée pour stimuler les discussions à ce sujet dans les prochaines rondes de négociation.

La conférence s’est terminée avec une présentation inspirante de Nour Alideeb, ancienne présidente de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants (Ontario), qui a parlé de l’avenir du mouvement syndical et du rôle des jeunes travailleurs à titre de décideurs qualifiés. Elle a également souligné l’importance de participer jeune aux activités de militantisme de base, comme en adhérant à une association d’étudiants.

Les ateliers de la conférence ont fourni aux participants une approche pratique pour aborder les problèmes sur le lieu de travail, tout en exploitant les ressources précieuses que le SEFPO a à offrir. Ce fut également l’occasion pour les jeunes travailleurs de parler du fait que les syndicats n’ont pas « cessé d’être utiles » et qu’ils continuent aujourd’hui de jouer un rôle crucial dans le succès des communautés de toute la province.

« La génération actuelle de jeunes travailleurs n’a jamais été aussi instruite », a dit Mme Job. « Nous avons beaucoup à offrir et il est important que nos voix ne soient pas seulement entendues, mais que ce que nous disons soit aussi pris au sérieux. »

La Conférence des jeunes travailleurs du SEFPO coïncide avec la Journée internationale de la jeunesse des Nations Unies, laquelle se fête le 12 août chaque année. Cette journée reconnaît les efforts des jeunes pour faire de ce monde un endroit où il fait mieux vivre, simplement en s’impliquant davantage dans leurs communautés. En réponse au thème de la JIJ 2019, « Transformer l’éducation », le SEFPO et le CPJT ont créé un espace où les jeunes travailleurs ont pu se réunir, s’engager dans des activités, participer aux processus de prise de décisions et, par-dessus tout, s’exprimer librement!  Les uns dans les autres, nous avons vu les leaders d’aujourd’hui et de demain!

Pour plus d’information, cliquez ici.

Matériel de la conférence 

2019 Conference Program.pdf
Participant Resource Materials.pdf
F-files-pyc-flyer.pdf
Bargaining For Optrust Select Brochure.pdf
Optrust Select Brochure.pdf
https://unionsyeah.ca/content/communicating-young-members-guide

Vidéos