Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Les travailleurs correctionnels membres du SEFPO obtiennent les masques demandés

Toronto – Dans une victoire importante pour la sécurité des travailleurs, des détenus et du public, les travailleurs correctionnels de première ligne membres du SEFPO ont poussé le gouvernement à fournir des masques chirurgicaux pour tous les travailleurs et tous les visiteurs dans les prisons de la province.

La lutte a été longue, mais je suis fier de dire que nos membres et notre syndicat n’ont jamais abandonné », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. « Maintenant, tout le monde a moins à craindre de la COVID-19. »

Pendant des semaines, les membres élus du Comité provincial mixte sur la santé et la sécurité au travail (CPMSST) du SEFPO et les membres de son Comité des relations employés-employeur pour le ministère (CREEM) ont fait pression auprès du gouvernement afin qu’il fournisse les masques aux travailleurs et aux détenus.

« Nous cherchons à obtenir ces masques depuis bien avant l’épidémie qui s’est déclarée à l’Institut correctionnel de l’Ontario (ICO) de Brampton », a déclaré Chris Jackel, président de la Division des Services correctionnels du SEFPO. « Nous sommes convaincus qu’avec ces masques, nous parviendrons à empêcher qu’une épidémie se déclare dans les autres établissements. » 

Cette victoire n’est pas la première pour les travailleurs correctionnels membres du SEFPO. Depuis le début de la pandémie, ils ont réussi à mettre en œuvre toute une série de mesures de sécurité pour eux-mêmes, pour les détenus et pour le public.

« Nous n’arrêterons pas de lutter pour la sécurité, parce que nous savons combien il est important de stopper la progression du virus de la COVID-19 », a déclaré Ryan Graham, co-président du CPMSST. « C’est pourquoi nous avons réussi à mettre en place des mesures proactives de dépistage et de prise de température pour les unités d’admission où les nouveaux détenus sont isolés de la population générale pendant 14 jours, et de nettoyage amélioré. »

Le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, lui-même agent correctionnel, a applaudi ses collègues pour leur détermination.

« Ils ont fait d’autres recommandations au gouvernement pour lesquelles ils devront continuer de faire pression, et je sais qu’ils n’abandonneront pas », a-t-il déclaré. « C’est pourquoi, comparativement aux services correctionnels de toutes les autres juridictions au pays, les Services correctionnels de l’Ontario montrent la voie en ce qui concerne les mesures de sécurité pour les travailleurs, les détenus et le public. »

Pour plus d’information :  
Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO, 613-329-1931