Skip to content

Le SEFPO répond à l’attente, grâce à vous

Photo of Eddy Almeida
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Chères amies, chers amis, 

Nous traversons une période instable et d’incertitude. La pandémie. L’austérité et les compressions qui menacent. Les nouveaux appels urgents à combattre le racisme systémique pour de bon. 

Mais laissez-moi vous dire une chose : le SEFPO relève tous ces défis sans détour. Et comme ils l’ont fait tant de fois au cours de leur longue histoire, le SEFPO et ses membres répondront à l’attente. 

Honnêtement, je ne crois pas avoir jamais été plus fier de ce grand syndicat que je ne l’ai été durant ces quatre derniers mois. C’est vraiment très émouvant d’être aux côtés d’autant de personnes intelligentes et bienveillantes, qui travaillent ensemble pour s’attaquer aux plus grands problèmes de l’époque. 

J’écris ces lignes la même semaine où nous avons organisé nos télétribunes pour parler du racisme anti-Noirs dans nos milieux de travail, dans notre syndicat et dans nos communautés. Nous avons vécu des moments déterminants, tout aussi poignants qu’inspirants. 

Le racisme est un fléau. Plusieurs milliers de membres et d’employés du SEFPO ont participé à ces télétribunes pour répondre à une question difficile, mais simple : comment pouvons-nous aider à éliminer ce fléau dans nos milieux de travail, dans notre syndicat et dans nos communautés?  

Et comme ils le font à chaque fois, les membres et le personnel du SEFPO ont répondu à l’attente : ils ont partagé leurs expériences douloureuses et proposé des solutions tangibles qui se résument à plus d’action, plus d’éducation, plus de formation et plus d’investissement. Je n’ai pas encore tous les détails, mais je peux vous promettre une chose : je répondrai également à l’attente.  Je me rendrai à la réunion du Conseil exécutif du mois prochain en ayant un plan d’action qui aura l’investissement nécessaire pour être mené à bien.  

Les membres du SEFPO ont également répondu à l’attente le mois dernier quand je leur ai demandé leur aide pour encourager près de 4 000 travailleurs de soutien à l’éducation de Peel à dire oui au SEFPO. 

Dans vos courriels et sur les médias sociaux, vous avez été nombreux à envoyer des messages sincères et enthousiasmants pour expliquer les raisons pour lesquelles vous êtes si fiers d’être membres du SEFPO.  Et nous avons transmis chaque message aux travailleurs de l’éducation. 

Et quand le moment d’ouvrir les urnes virtuelles est venu, on a constaté que 86 pour cent d’entre eux avaient voté en faveur de leur adhésion au SEFPO.   Et les résultats ont été unanimes parmi les 19 membres du Conseil exécutif qui ont voté en faveur de la fusion.

Maintenant, je ne dis pas que nos nouveaux membres ne se seraient pas joints à nous si vous n’aviez pas écrit tous ces messages de bienvenue et de solidarité, mais je crois que le pourcentage n’aurait pas été aussi élevé. 

Permettez-moi d’exprimer toute ma reconnaissance au très grand nombre d’entre vous qui ont répondu à mon appel à l’action – nous sommes désormais plus forts, grâce à 4 000 membres de plus – mais je ne suis pas surpris le moins du monde. 

Depuis le début de la pandémie, nous avons fait front ensemble pour réclamer plus pour tous les Ontariens. 

Nos membres des services correctionnels ont lutté pour faire en sorte que nos prisons soient parmi les plus sécuritaires du pays face à la COVID-19. Nos membres de la santé et des soins de longue durée ont lutté pour l’élargissement de la portée de la prime liée à la pandémie et ont combattu avec détermination pour empêcher les mises à pied dangereuses et inutiles. Nos membres de la LCBO ont fait en sorte que la sécurité des travailleurs et des clients soit la priorité absolue. Et nos membres des collèges et des universités luttent maintenant pour faire en sorte que les étudiants obtiennent la meilleure éducation possible dans les conditions les plus sécuritaires possibles. 

Ce n’est pas facile d’être un travailleur de première ligne durant cette période, mais il n’a sans doute jamais existé de meilleur moment qu’aujourd’hui pour être membre du SEFPO. C’est parce que les membres du SEFPO répondent à l’attente, comme ils l’ont déjà montré maintes et maintes fois. 

En toute solidarité, 

Eduardo (Eddy) Almeida
Premier vice-président/trésorier
Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario
@OPSEUEddy 

Voir tous les messages du vice-président 2014 à ce jour