Skip to content

Le SEFPO demande aux patrons de la LCBO de faire passer la reconnaissance des travailleurs avant leurs primes

Smokey Thomas
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Le Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO) demande à la haute direction de la LCBO de faire passer la reconnaissance des travailleurs avant leurs propres primes.

La société de la Couronne a annoncé à ses employés qu’elle prolongerait les heures d’ouverture juste à temps pour le long weekend du mois de mai. Selon le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, George Soleas, directeur général à la LCBO, soumet imprudemment ses travailleurs de première ligne à de plus grands risques dans le seul but de s’enrichir. 

« C’est absolument scandalisant que M. Soleas et ses acolytes refusent d’accorder une prime de risque à leurs travailleurs de première ligne et qu’en même temps ils augmentent sans aucun scrupule le nombre d’heures qu’ils sont exposés au virus de la COVID-19 », a déclaré M. Thomas. « C’est un excellent exemple de corruption au sommet, avec des dirigeants qui font passer leurs profits avant toute autre chose. »

Monsieur Thomas a fait remarquer que la LCBO tardait à communiquer au SEFPO les préoccupations concernant la santé et la sécurité des travailleurs, négligeant par exemple de l’informer qu’un employé avait commencé à montrer des symptômes de la COVID-19 à l’entrepôt de la LCBO de Durham et avait appris dimanche dernier que son test était positif.

« La sécurité des travailleurs de première ligne et la sécurité de nos communautés devraient être la première de nos priorités », a ajouté M. Thomas. « Ne pas tenir compte des conseils des experts médicaux en prolongeant les heures d’ouverture pour le long weekend augmente le risque de propagation dans la communauté. Et ce, pour quelle autre raison que d’engraisser encore davantage la prime des patrons assoiffés de pouvoir et avides de profits de la LCBO. Je crois que la semaine dernière, le premier ministre avait qualifié d’abrutis quelques manifestants réunis au mépris total de la santé d’autrui. Je suggère vivement au premier ministre de dire à ces gars de déguerpir eux aussi. »

Le SEFPO n’a pas arrêté de demander à la LCBO de montrer de la reconnaissance à ses travailleurs essentiels, qui risquent leur propre santé et leur sécurité pour garder les magasins ouverts pendant la pandémie de COVID-19. Le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, a fait remarquer que dans une période où les magasins voient leurs ventes hebdomadaires augmenter de près de 31 %, la haute direction de la LCBO choisit de distribuer à leurs travailleurs des lapins en chocolat qui lui ont été donnés comme gage de leur gratitude. 

« Ce chocolat est-il vraiment la meilleure chose que la haute direction de la LCBO puisse faire pour reconnaître les efforts de leurs employés? », a demandé M. Almeida. « Et si c’est le cas, alors on voit bien à quel point ces patrons sont déconnectés de la réalité du travail de première ligne.”

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO, 613-329-1931