Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Le SEFPO appuie la demande de faire de la Journée nationale des autochtones un jour férié

Warren (Smokey) Thomas standing with group in front of Queens Park during Pow Wow
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Le Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO) a approuvé un projet de loi d’initiative parlementaire qui ferait du 21 juin, actuellement Journée nationale des Autochtones, un jour férié en Ontario.

Cet après-midi, Michael Mantha, député provincial néo-démocrate a déposé son projet de loi, intitulé Loi sur la Journée autochtone – Chemin de la vérité et de la réconciliation, à Queen’s Park, tandis que des centaines de militants autochtones assistaient à un pow-wow sur le gazon sud des terrains de l’Assemblée législative.

« Un jour férié pour reconnaître nos peuples autochtones serait un hommage approprié tandis que nous travaillons en vue de la réconciliation », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. « Je suis fier du rôle que le Cercle des Autochtones de mon syndicat a joué avec d’autres militants autochtones pour aider Monsieur Mantha à rédiger son projet de loi d’initiative parlementaire. J’encourage les partis libéral et progressiste-conservateur à appuyer ce projet de loi afin qu’il devienne loi dans notre province. »

La désignation d’un jour de reconnaissance spécial serait en conformité avec la recommandation 80 du rapport final de la Commission de vérité et de réconciliation, qui disait, en partie, que le gouvernement fédéral devrait, en collaboration avec les peuples autochtones, établir, à titre de jour férié, une Journée nationale pour la vérité et la réconciliation. Les Territoires du Nord-Ouest et le Yukon sont les deux seules juridictions au Canada à avoir déjà déclaré le 21 juin congé férié.

« Il est temps que nous le fassions nous aussi », a déclaré Linda Broer, présidente de la campagne du Cercle de réconciliation du Cercle des Autochtones du SEFPO, qui, avec d’autres militants autochtones, ont organisé le pow-wow d’aujourd’hui. « Plutôt que d’opter pour un rassemblement syndical ordinaire, nous avons choisi d’organiser un pow-wow pour introduire le projet de loi et célébrer la culture et les traditions autochtones au cœur de la législation. »

R. Stacey Laforme, chef de la Première nation des Mississaugas de New Credit, a déclaré que sa communauté était « heureux de s’associer au SEFPO dans le cadre de cette initiative importante vers la réconciliation »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931; Linda Broer, 519-639-4360