Menu
Menu
news_press_releases_french.jpg

Le SEFPO donne une mauvaise note à Doug Ford pour sa tentative visant à endiguer la débâcle du cannabis

Le SEFPO donne une mauvaise note à Doug Ford pour sa tentative visant à endiguer la débâcle du cannabis

responsibleplan-fr-featured-image.jpg
responsibleplan-fr-featured-image.jpg
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

La dernière tentative du gouvernement Ford au sujet de sa décision désastreuse de privatiser la vente de cannabis ne va faire qu’aggraver une situation déjà critique, déclare le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas.

« Que doit-il arriver pour que ce gouvernement comprenne que les magasins de vente au détail de cannabis doivent être exploités par du personnel formé », a demandé le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas.

Le président Thomas n'arrive pas à croire que le gouvernement Ford s'apprête à mettre en place un système « ouvert de délivrance » des permis de magasin de vente au détail de cannabis qui pourrait se traduire par plus d’un millier de points de vente en Ontario dès le mois de janvier.

« Je ne comprends pas pourquoi les conservateurs pensent qu'il est logique de continuer cette catastrophe de la privatisation », a déclaré le président Thomas.  « Nous avons besoin d'un plan responsable, le genre de plan que le gouvernement précédent voulait mettre en place en confiant la vente de cannabis à la LCBO. »

« Les sondages nous ont montré que les Ontariens sont 11 fois plus susceptibles de choisir la LCBO qu’un magasin privé pour garder le cannabis hors de la portée des mineurs », a ajouté le président Thomas.

« C'est une question de santé publique. Les magasins de la LCBO sont exploités par un personnel professionnel qui est formé et qui a l'expérience pour gérer la vente de substances contrôlées. »

Il y a plus d'un an lorsque la discussion autour des magasins de détail de cannabis a commencé, le gouvernement Ford a fait un certain nombre de promesses – des promesses qu'il est maintenant en train de briser, déclare le président Thomas.

« Ils nous avaient promis un système étroitement règlementé. Quel est l’objectif de ce nouveau plan? Il s'agit d'inonder le marché. Est-ce vraiment responsable? La seconde promesse était d'assurer la sécurité de nos enfants. Ce n'est pas comme ça qu’on va assurer la sécurité de nos enfants. »

« Nos membres qui exploitent les magasins de la LCBO sont des experts de la vente responsable », ajoute-t-il. « Parce qu'ils sont qualifiés et formés, ils contribuent à la sécurité de nos enfants et communautés. La responsabilité sociale est une question qu’ils prennent très au sérieux. »

Il est temps que Doug Ford renonce à chercher des solutions à un problème qui n'existe pas, déclare le premier vice-président/trésorier Eduardo (Eddy) Almeida.

« La solution est devant lui depuis le début, a ajouté Eddy Almeida.  Combien de tentatives et d’idées révolues vont-ils encore essayer? »

« Monsieur Ford nous a d’abord proposé un système de loterie complètement dingue qui a permis de sélectionner une poignée de magasins exploités par des gens aussi erratiques que le processus qui les a choisis. Et maintenant il met en place un libre-service ouvert à tout le monde? Nous avons besoin d'un plan clair et mûrement réfléchi et la LCBO est la solution. »