Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Le SEFPO salue les dernières mesures visant à remédier à la crise des services correctionnels

Toronto – le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a félicité le gouvernement Ford d’avoir accéléré ses investissements pour faire face aux problèmes chroniques qui affectent le système correctionnel de l’Ontario.

« Je suis extrêmement heureux que le gouvernement tienne sa promesse de remédier à la crise des services correctionnels de la province », a déclaré M. Thomas. « Il y a longtemps que ces mesures pratiques et significatives visant à mettre fin à la crise auraient dû être prises, et la COVID-19 a rendu les solutions encore plus urgentes. J’apprécie le fait que le premier ministre ait pris le temps de me voir et d’écouter les conseils des travailleurs de première ligne que le SEFPO représente. »

Dans son annonce, la solliciteure générale Sylvia Jones a présenté une stratégie pour les services correctionnels pour adultes de la région de l’Est afin de décongestionner les prisons, d’accroître le soutien en santé mentale et d’améliorer les services et les programmes offerts aux détenus. La province construira de nouvelles installations à Kemptville et à Brockville, réaménagera le Centre de détention d’Ottawa Carleton et agrandira le Centre correctionnel et de traitement de la vallée du Saint-Laurent et le Centre de détention de Quinte.

« Il s’agit ici d’une autre étape positive dans la transformation des services correctionnels en Ontario, a déclaré Chris Jackel, président de la Division des services correctionnels du SEFPO. « Cela fait des années que nous demandons de nouvelles infrastructures. Ces mesures contribueront largement à améliorer la prestation professionnelle des services, en particulier dans la région de l’Est. »

Le SEFPO, qui représente 9 500 travailleurs correctionnels de première ligne, a félicité le gouvernement à son annonce, en avril dernier, d’un investissement de 500 millions de dollars dans les Services correctionnels, mais a déclaré qu’une action opportune était nécessaire. Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier du SEFPO, lui-même agent correctionnel, affirme que la nouvelle stratégie répond en grande partie aux préoccupations du syndicat.

« Cette annonce ajoute des ressources dans le système correctionnel. Je suis particulièrement heureux avec les nouvelles améliorations à apporter aux infrastructures. Mais c’est au fruit qu’on juge l’arbre, et je serai encore plus heureux quand je verrai les travaux commencer. Ces projets ne peuvent pas être achevés assez tôt. »

Monsieur Thomas a également offert quelques conseils sur le modèle de financement pour la conception et la construction. « Nous avons vu les désastres coûteux et dangereux qui sont ressortis des partenariats public-privé mis sur pied par le gouvernement précédent, y compris le Centre Waypoint pour les soins de santé mentale et le Centre de détention Toronto Sud, qualifié « d’erreur du bord du lac ».

« Les travailleurs de première ligne en savent bien plus au sujet des services correctionnels que des promoteurs du secteur privé gourmands. » Ainsi, il est impératif que les travailleurs de première ligne, par l’intermédiaire de leur syndicat, soient consultés à chaque étape de la conception et de la construction. Les yeux du personnel correctionnel sont partout. Nous savons ce qui assure la sécurité de nos collectivités. Les promoteurs ne regardent que leurs résultats financiers. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas, 613- 329-1931
Chris Jackel, cmjackel.corr.merc@gmail.com