Skip to content
1400-200_300dpi-indigneous_circle_fr.jpg

L’Équipe de mobilisation autochtone du SEFPO soutient les locataires en grève de paiement

Crystal Sinclair of the IMT joins Parkdale rent strikers at Occupation of Landlord Tenant Board
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

L’Équipe de mobilisation autochtone (ÉMA) du SEFPO s’est montrée solidaire des locataires en grève de paiement du quartier de Parkdale, à Toronto, tandis qu’ils occupaient les bureaux de la Commission de la location immobilière le 7 juin dernier pour s’opposer à la demande de leur propriétaire, MetCap Living, d’augmentation de loyer supérieure au taux légal.

Crystal Sinclair of the IMT joins Parkdale rent strikers at Occupation of Landlord Tenant Board

Crystal Sinclair de l’Équipe de mobilisation autochtone (ÉMA) s’est jointe aux locataires en grève de paiement occupant les locaux de la Commission de la location immobilière

Reconnaissant que des forces économiques privées non régulées sont responsables de la pénurie de logements abordables à Toronto, Hamilton et ailleurs en Ontario, l’Équipe de mobilisation autochtone du SEFPO a choisi le logement et la privatisation comme l’une de ses trois campagnes.

Renseignements généraux sur la grève des locataires

MetCap Living gère 19 édifices à Parkdale. Six de ces bâtiments imposent actuellement des augmentations de loyer supérieures au taux légal. MetCap utilise ces augmentations dans le cadre de sa stratégie visant à se débarrasser de ses locataires de la classe ouvrière et immigrants, à rénover les appartements et à augmenter les loyers (les appartements vacants ne sont pas soumis au contrôle des loyers).

En janvier 2017, les locataires du 87 Jameson s’étaient organisés pour faire opposition à une augmentation supérieure au taux légal demandée par MetCap. MetCap demandait l’augmentation maximale autorisée par la loi, soit 3 pour cent au-dessus du taux légal dans la province, chaque année pendant trois années consécutives. Le 1er février, une semaine avant leur date d’audience au tribunal, les locataires du 87 Jameson ont décidé de faire grève de paiement des loyers. Le 8 février, lors de leur audience sur l’augmentation supérieure au taux légal, MetCap avait refusé de négocier avec les locataires. L’audience avait été reportée.

Plutôt que d’accepter défaite devant le tribunal, les locataires du 87 Jameson ont décidé de demander l’aide de leurs voisins. En mars, une campagne de tout le voisinage organisée contre MetCap prenait de l’élan. Depuis, les locataires s’organisent sans relâche dans leurs bâtiments, conduisant des réunions dans le vestibule, tapant aux portes, tenant des réunions à la bibliothèque locale, protestant devant les bureaux de MetCap et attirant l'attention des médias. Le 1er mai, plus de 200 locataires des bâtiments MetCap à Parkdale ont entrepris de coordonner une grève des loyers pour exiger que MetCap retire sa demande d’augmentation supérieure au taux légal et termine les réparations en attente, exigées par la loi provinciale. Le 1er juin, quelque 100 locataires supplémentaires se joignaient à la grève.

Pour plus d’information sur l’audience du 7 juin tenue devant la Commission de la location immobilière, voir l'article du Toronto Star.