Skip to content
news_notices_french.jpg

Le SEFPO aux côtés des dizaines de milliers de personnes qui ont manifesté pour défendre l'éducation

OPSEU flag and sign over a large rally in front of Queen's park.
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Les membres du SEFPO étaient aux côtés des syndicats d’enseignants, des parents, des élèves, des groupes communautaires et de citoyens inquiets venus des quatre coins de la province pour dire à Doug Ford qu’ils n’acceptent pas ses compressions dans l’éducation.

Plus de 20 000 personnes ont manifesté devant Queen’s Park, samedi 6 avril, pour dire au gouvernement Ford que la population de l’Ontario est contre les compressions en éducation, l’augmentation du nombre d’élèves par classe et le nouveau curriculum.  

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a déclaré que cette mobilisation importante montre que Ford n’intimide pas les personnes qui défendent une éducation de qualité en Ontario.

« Nous défendrons nos travailleurs de soutien du secteur de l’éducation et dénoncerons le programme désastreux de Ford pour l’éducation », a déclaré le président Thomas. 

La vice-présidente régionale (Région 3 du SEFPO), Sara Labelle, a déclaré à la foule que l’avenir de l’Ontario est prometteur en dépit du gouvernement Ford.

« Notre avenir est plein d’espoir parce que vous luttez pour construire un avenir meilleur pour l’Ontario. Notre avenir est plein d’espoir parce que les parents d’enfants autistes luttent et exigent de meilleurs services pour leurs enfants et parce que nous appuyons leur combat. Notre avenir est plein d’espoir parce que les gens défendent l’éducation publique », a ajouté Sara Labelle.

Kelly Martin, la présidente du Secteur des conseils scolaires et des institutions culturelles du SEFPO, a déclaré que les compressions du gouvernement Ford auront des répercussions sur les élèves les plus vulnérables, qui seront laissés pour compte.

« Le premier ministre Ford n’a pas la moindre idée des répercussions que ses actions auront sur l’avenir des élèves que nous aidons au quotidien », a déclaré Kelly Martin.

Le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, a déclaré que le gouvernement Ford introduit des changements à courte vue qui sont mauvais pour l’Ontario.

« En n’ayant pas le courage ou la clairvoyance de financer une éducation publique de qualité, ce gouvernement va rapidement se retrouver avec une main-d’œuvre incapable de concourir pour les emplois d’aujourd’hui et de demain en Ontario », a déclaré Eduardo (Eddy) Almeida.

Le SEFPO promet au gouvernement Ford que la lutte pour une éducation de qualité en Ontario ne fait que commencer : le SEFPO luttera aux côtés des Ontariens et Ontariennes – Ensemble pour gagner!  

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931