Skip to content
lbed_opseu_french_banner.jpg

À l'occasion de l'Action de grâces, le SEFPO lance une campagne radiophonique pour bloquer la vente de bière dans les épiceries

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO) a lancé aujourd'hui une campagne publicitaire radiophonique à l'échelle de la province demandant au gouvernement de Kathleen Wynne de suivre les mises en garde des spécialistes de la santé qui disent que l'expansion de la vente de bière est une politique publique dangereuse.

« Les seuls soi-disant experts qu'écoute la première ministre sont ses donateurs politiques bien établis de la grande distribution et de l'industrie brassicole », a indiqué Warren (Smokey) Thomas, le président du SEFPO. « Nos messages radiophoniques demandent qu'on écoute d'abord les professionnels, qui travaillent en première ligne et voient quotidiennement que l'abus d'alcool se traduit par une hausse des coûts sociaux et de santé pour la société, avant d'élargir le marché de détail de l'alcool. »

Les messages publicitaires, en anglais et en français, seront en ondes pendant cinq jours tout au long de la fin de semaine de l'Action de grâces. Ils seront essentiellement diffusés à Toronto et Ottawa, ainsi que dans tous les autres secteurs urbains de la province. Plus de 60 % des adultes âgés de 25 à 54 ans, en Ontario, entendront ces annonces à plusieurs reprises pendant cette campagne.

Thomas a ajouté que la population doit savoir que de puissants groupes d'intérêt, qui représentent les principales brasseries et chaînes d'épiceries, ont exercé des pressions énormes sur le gouvernement Wynne afin qu'il introduise, au détriment d'une politique publique judicieuse, la vente de bière, et éventuellement de vin, dans les épiceries. L'une des conséquences est ce que les experts appellent le « déficit sur l'alcool » du fait que le gouvernement dépense plus d'argent dans le traitement des effets secondaires nocifs liés à l'abus d'alcool qu'il n'en reçoit par le biais des recettes de la vente d'alcool. »

« On n'y est pas allé de main morte avec notre message », a conclu le président du SEFPO. « Le gouvernement a abdiqué sa responsabilité d'agir dans le meilleur intérêt de tous les Ontariens et Ontariennes. Il préfère agir pour satisfaire certains des donateurs les plus généreux du Parti libéral. »

Renseignements :
Warren (Smokey) Thomas
Tél: 613-329-1931

Écouter le message

Lutte contre la privatisation

Visitez notre page de lutte contre la privatisation