Communiqués bannière

Les dirigeants du SEFPO promettent d'essayer de convaincre la province de revenir sur sa décision de liquider Grey Gables

Owen Sound – Un groupe de conseillers du comté de Grey a voté contre un plan qui permettrait d’économiser 1,2 million de dollars et de garder l’établissement de soins de longue durée Grey Gables à Markdale. Mais les dirigeants du SEFPO ont déclaré que la lutte pour des soins de longue durée de qualité élevée dans le comté est loin d’être abandonnée.

« Nous n’allons pas rester assis à rien faire pendant que ces conseillers dépensent plus d’un million de dollars et forcent des personnes âgées à déménager encore plus loin de leurs familles à un endroit où la qualité des soins est encore moins élevée », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas.

« Comme l’a fait remarquer un groupe d’anciens préfets du comté de Grey en parlant de la liquidation de la maison Grey Gables, « Ça sent mauvais » », a ajouté Monsieur Thomas. « Nous allons faire en sorte que le prochain ministre de la santé provincial élimine les relents nauséabonds en mettant ce projet là où il devrait être, dans un dépotoir. »

Lorsque ce projet a été proposé, il y a plus d’un an, les conseillers du comté avaient voté en faveur de la vente de Grey Gables à une entreprise de soins infirmiers privée. Les résidents actuels auraient été forcés de déménager dans un établissement de soins de longue durée pas encore construit à Durham, lequel aurait été dirigé par le privé.

Les gens se sont opposés vigoureusement à ce projet et les résidents du comté ont assisté en grand nombre aux assemblées publiques et inondé leurs conseillers de coups de téléphone et de courriels. Plus d’une douzaine d’anciens préfets du comté de Grey ont même écrit une lettre ouverte condamnant la manigance, disant qu’il y avait quelque chose de louche là-dessous.

Un groupe de citoyens étaient tellement outrés qu’ils ont développé une contre-proposition basée sur une promesse de la province d’augmenter le financement des soins de longue durée afin de garder la maison Grey Gables ouverte. Cette proposition aurait coûté jusqu’à 1,2 million de dollars de moins que le projet de privatisation.

Le 10 mai dernier, des conseillers du comté ont voté sur une motion inspirée de la contre-proposition des citoyens. Un conseiller qui avait auparavant voté en faveur de la privatisation a changé son vote, mais c’est le seul, et la contre-proposition a été rejetée.

« C’est comme s’ils avaient pris 1,2 million de dollars qui appartient aux résidents du comté de Grey et y avaient mis le feu », a déclaré le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida. « C’est une décision scandaleuse et nous n’allons pas l’accepter si facilement. »

« Les résidents du comté de Grey ont besoin de soins de santé de longue durée de bonne qualité et c’est ce pour quoi nous continuerons de nous battre. »

Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO 613-329-1931
Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier du SEFPO : 289-439-2135