Menu
Menu
news_announcements_french.jpg

Les dirigeants du SEFPO apportent leur plein appui aux travailleurs de l'éducation

Les dirigeants du SEFPO apportent leur plein appui aux travailleurs de l'éducation

Ontario Council of Educational Workers (OCEW)
Ontario Council of Educational Workers (OCEW)
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Les dirigeants du SEFPO disent que le mépris dont font preuve le gouvernement Ford et les conseils scolaires à l’égard des travailleurs de l'éducation ne sera pas toléré.

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, dit que ces travailleurs dévoués jouent un rôle essentiel pour l'Ontario, mais qu’ils sont pourtant parmi les employés de la fonction publique les moins bien payés de la province.

« Le projet de loi 124, qui a été adopté récemment, plafonne les augmentations salariales à un pour cent pour chacune des trois premières années d'une convention collective », a déclaré le président Thomas. « Il s’agit d’une violation flagrante du droit constitutionnel de nos membres à avoir une négociation collective libre et équitable. »

« J’ai un message pour le gouvernement Ford : Vous feriez bien de battre le rappel d'autres avocats de Bay Street, parce que nous allons vous voir au tribunal. »

Le Conseil des travailleurs de l’éducation de l’Ontario (CTEO), dont est membre le SEFPO, était à la table de négociation les 14, 26 et 27 novembre.

Les parties se réuniront avec l'aide d'un conciliateur le 10 décembre et les négociations se poursuivront les 10, 16 et 17 décembre.

Le CTEO a reçu un mandat de grève de 96 pour cent en novembre et les diverses parties affiliées au CTEO ont approuvé à l'unanimité le mandat de grève qui a été délivré par les membres.

Selon le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, ces travailleurs sont également confrontés à de nombreux problèmes de santé et de sécurité, mais beaucoup de ces incidents de violence au travail ne sont malheureusement pas déclarés.

« La décision du gouvernement Ford d’augmenter la taille des classes est une recette qui mènera au désastre, qui ne fera qu'augmenter les problèmes de santé et de sécurité et le nombre d'incidents violents dans les classes et qui nuira au bien-être des membres du CTEO », a ajouté Eddy Almeida.

« Afin d’obtenir une entente équitable pour nos membres, nous affecterons toutes les ressources nécessaires pour résister à ce gouvernement et à ces conseils scolaires. »

Le CTEO représente de nombreux travailleurs de première ligne, y compris les assistantes en éducation, les éducatrices de la petite enfance agréées, les professionnelles de l'aide éducative aux adultes, les employés de bureau, les professionnels des TI et divers autres travailleurs spécialisés.   L’Educational Resource Facilitators of Peel (ERFP) s’est affilié récemment au SEFPO, qui est membre du CTEO.

Le SEFPO représente des travailleurs de l'éducation dans les conseils scolaires suivants : le Conseil scolaire de district de Peel, le Conseil scolaire de district catholique de Dufferin-Peel, le Conseil scolaire de district du comté de Simcoe, le Conseil des écoles catholiques d'Ottawa, le Conseil scolaire de district de la région York, le Conseil scolaire de district Rainbow, le Conseil scolaire de district de Moosonee et le Conseil scolaire de district catholique de Kenora.