Skip to content
opseu_in_the_news_fr.jpeg

Un membre du SEFPO déclenche une contestation judiciaire contre les coupures à l'assistance sociale

Agences communautaires, Secteur cinq
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le Toronto Star rend compte de la contestation judiciaire déclenchée par le Centre pour la sécurité du revenu d’une des nombreuses coupures effectuées par le gouvernement Ford à l’aide sociale.

« La coupure à l’aide sociale aux enfants signifie qu’il n’y aura plus d’argent pour des biens de première nécessité tels que la nourriture, les vêtements ou les couches, une mesure qui aura un impact dévastateur sur la santé et le bien-être des enfants », a dit Jackie Esmonde, avocate du Centre pour la sécurité du revenu et membre de la section locale 5118 du SEFPO, dans son avis de réclamation.

La contestation judiciaire s’intéresse tout particulièrement à la Prestation transitoire pour enfants, qui contribue au soutien de dizaines de milliers d’enfants chaque mois. Le gouvernement a dit qu’il envisageait de supprimer la prestation à partir du 1er novembre.

Le Centre pour la sécurité du revenu est une clinique juridique publique financée par le système d’aide juridique de la province.