Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Les membres du SEFPO aux RLISS ratifient un nouveau contrat

Agences communautaires, Secteur cinq
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Les travailleurs de quatre Réseaux locaux d'intégration des services de santé (RLISS) de la province ont voté à 95 pour cent en faveur de l’accord de principe conclu entre l’employeur et le Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO).

Julie Lenko, présidente de l’équipe de négociation centrale des RLISS, a déclaré être très heureuse des résultats du vote. « L’équipe s'est dite inspirée tout au long du processus de négociations par l'extraordinaire solidarité qu’ont manifesté les membres. Par exemple, ils ont commencé par nous donner un mandat de grève de 94 pour cent. Et cette solidarité s'est maintenue jusqu’au vote de ratification. »

Quelque 600 membres du SEFPO travaillent dans quatre RLISS : le RLISS de Hamilton Niagara Haldimand Brant, le RLISS du Centre-Est, le RLISS de Simcoe Muskoka Nord et le RLISS du Nord-Est. C’était la première ronde de négociations pour les travailleurs des RLISS depuis que le gouvernement de l’Ontario avait intégré les Centres d'accès aux soins communautaires (CASC) aux RLISS, en juin 2017. Conséquemment, quatre conventions collectives séparées ont été négociées autour d’une table de négociation.

« Une fois la transition terminée », a dit Madame Lenko, « l’équipe de négociation s’est penchée sur la protection des revendications de base concernant les salaires, les avantages sociaux et les mises à pied. Maintenant qu’un contrat de longue durée est signé, nous sommes bien placés pour faire face à d’autres changements dans l’avenir. »

En plus des mesures de protection mises en place, un certain nombre d’améliorations communes ont été apportées aux contrats de trois ans, notamment une augmentation de 1,75 $ dans chaque année du contrat et une augmentation de 50 $ de la prestation pour soins de la vue. Déjà en retard sur les trois autres RLISS en termes de rémunération, le RLISS du Nord-Est a obtenu une augmentation additionnelle de 1 pour cent pour les première et deuxième années.

Mais Madame Lenko a dit que les améliorations ne disent pas tout. « La première fois à la table, l’employeur avait demandé toute une série de concessions, y compris des réductions aux avantages sociaux de la plus grande partie de l’effectif. Mais l’équipe de négociation est parvenue à les éliminer, une après l’autre. C'est une grande victoire. »

Le président Warren (Smokey) Thomas s'est dit fier de la volonté des membres de faire le nécessaire pour obtenir de bons contrats. « L’employeur a essayé de profiter de la crise récente pour ramener les travailleurs en arrière. Mais il n’avait pas compté sur la solidarité et la détermination des travailleurs, qui n’avaient pas l’intention de céder un pouce de terrain. »

« Je tiens à féliciter l’équipe de négociation et tous les membres pour cette victoire remarquable. »

Pour plus d’information : Julie Lenko, 289-439-1396