Skip to content
news_opseu_french_banner.jpg

Dans un premier rassemblement virtuel, les membres du SEFPO demandent aux libéraux de garder Hydro One publique

fighting-privatization-fr-campaign-button-265x150.jpg
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le mercredi 24 juin dernier, le SEFPO a conduit son tout premier « rassemblement virtuel » afin de sensibiliser les gens au projet du gouvernement libéral de privatiser 60 pour cent de la société Hydro One.

Des milliers de membres du SEFPO, alliés et autres Ontariens préoccupés par ce plan ont tweeté la première ministre Kathleen Wynne, la sous-ministre Deb Matthew et le ministre de l'Énergie Bob Chiarelli pour leur demander de stopper la vente d'Hydro One.

« Je ne peux assez remercier les membres du SEFPO qui ont pris le temps de tweeter la première ministre et d'exprimer leur opposition face à ce projet irréfléchi de privatisation d'Hydro One », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas.

« Le niveau de soutien reçu montre à quel point les Ontariens s'opposent à la vente à rabais de la société Hydro One. »

Les sondages actuels démontrent qu'à trois contre un les Ontariens s'opposent à la vente d'Hydro One, et l'opposition s'intensifie.

« Kathleen Wynne n'a pas le mandat de vendre Hydro One et il est absolument crucial que nous ne manquions pas une occasion d'exprimer notre opposition », a déclaré Thomas.

« Si le gouvernement est autorisé à privatiser notre réseau de distribution d'électricité, nous paierons plus, recevrons moins et perdrons le contrôle d'un bien public essentiel. Nous ne pouvons pas permettre que cela se produise. »

Pour demeurer au fait des prochains événements sur médias sociaux, visitez le compte Twitter ou les pages Facebook du SEFPO.

Ne manquez pas de consulter le site privatizationmatters.ca pour en savoir plus sur la façon dont la privatisation vous affecte.

fighting-privatization-fr-campaign-button-265x150.jpg

Visitez notre page de lutte contre la privatisation