SEFPO Avis bannière

Des membres du SEFPO au MRN sont déployés dans l'Ouest canadien pour lutter contre les feux de forêt

Plus de 350 membres du SEFPO, qui travaillent pour les Services d'urgence, d'aviation et de lutte contre les feux de forêt au ministère des Richesses naturelles, ont été déployés dans l'Ouest du Canada pour appuyer les efforts de lutte contre les feux de forêt qui ont atteint un nombre sans précédent.

Les pompiers forestiers constituent le groupe le plus nombreux de membres du SEFPO sur le terrain. Leur travail comprend l'installation de systèmes d’extincteurs automatiques au sol à proximité des collectivités les plus menacées par les incendies. D'autres travaillent à bord d'avions d'aéropointage qui accompagnent les hélicoptères bombardiers d'eau pendant les vols d'extinction d'incendie. D'autres membres sont affectés à la logistique notamment pour préparer les camps et dortoirs temporaires, les repas et d'autres soutiens logistiques.

Les pompiers sont déployés pendant 19 jours après quoi ils retournent dans leurs bases en Ontario. Nombre d'entre eux ont été déployés à plusieurs occasions, puisque le ministère avait déjà envoyé du personnel pour appuyer la lutte contre les incendies dès le début du mois de mai. Les membres du SEFPO ont été déployés dans trois provinces des Prairies : la Colombie-Britannique, les Territoires du Nord-Ouest et le Yukon. Ils ont rejoint des milliers d'autres employés des divers services d'urgence de partout en Amérique du Nord qui ont été mobilisés pour lutter contre les feux de forêt qui font rage dans de nombreux endroits depuis début juin.

Selon Elaine Bagnall, la présidente du Comité d'exécution et de renouvellement au MRN, la province a répondu à l'appel d'urgence à une période de la saison où le nombre de feux de forêt en Ontario est en baisse. Il y a actuellement 56 feux de forêt actifs en Ontario, dont 7 seulement font l'objet d'une surveillance active.

La plus forte concentration de feux de forêt en Ontario est située à l'extrême secteur nord-ouest de la province, près de la frontière avec le Manitoba.

Aucun des feux de l'Ontario ne présente un risque pour des collectivités. Par contre, des douzaines de communautés situées dans l'Ouest et l'extrême Nord du Canada ont été évacuées ou sont en alerte d'évacuation.

« Nos membres sont très bien formés; ils font partie des meilleurs dans leur travail », a expliqué Bagnall. « Ils sont volontaires pour aller dans l'Ouest canadien et appuyer les efforts de lutte contre les feux de forêt. Ils n'étaient pas obligés d'y aller, mais ils ont répondu à l'appel. »

Malgré tout leur travail acharné et dévouement au service des populations, les membres du SEFPO qui travaillent comme pompiers saisonniers sont maltraités par le programme d'austérité du gouvernement, a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas.

« Il y a eu une époque où nos pompiers saisonniers pouvaient trouver un emploi avec le ministère durant les mois d'hiver, comme travailler à l'enlèvement de la neige ou au nettoyage des débris après les tempêtes », a ajouté Thomas. « Ce n'est plus le cas. De nos jours, une fois que la saison des feux de forêt est terminée, ils sont forcés de présenter une demande d'assurance-emploi. C'est le genre de « merci » que ces travailleurs dévoués et professionnels reçoivent de leur gouvernement et c'est anormal. »

Thomas a tenu à rendre hommage aux sacrifices consentis par ces membres qui combattent les feux de forêt loin de la province.

« Ils possèdent les qualités exceptionnelles qui sont au cœur du service public », a-t-il conclu. « Ils font des sacrifices pour effectuer ce travail loin de chez eux. Partir loin pour participer aux efforts de lutte contre les feux de forêt dans des conditions dangereuses illustre leur engagement, professionnalisme et dévouement au service du public. »

Related News