Skip to content

Le SEFPO présente une vision audacieuse de l'avenir des services sociaux

Toronto – Les travailleurs des services sociaux de tout l’Ontario transmettront un message clé à Queen’s Park aujourd’hui : arrêtez de traiter les services sociaux comme le cousin pauvre de la santé et de l’éducation. 

« C'est un fait que l’inégalité sociale a un impact énorme sur les résultats en matière de santé et d’éducation », a déclaré Deb Gordon, présidente du Conseil divisionnaire des services communautaires (CDSC) du SEFPO. « Et pourtant, malgré que ce soit évident, la province continue de sous-financer les services sociaux. Le sous-financement dans ce secteur se traduit par une augmentation des coûts dans les autres secteurs. »

Les membres du SEFPO présenteront un plan d'action aux députés à Queen's Park énumérant les étapes à franchir pour assurer l'avenir « audacieux » des services sociaux. « Comme la santé et l’éducation, les services sociaux sont d’une importance vitale au bien-être de tous les Ontariens », a déclaré Madame Gordon. « Nous encourageons la province à le reconnaître. »

Dans le cadre des efforts de lobbying d’aujourd’hui, les membres du SEFPO passeront un court-métrage du SEFPO intitulé Telling Our Stories: Reimagining the Safety Net. Le film témoigne de l’expérience des travailleurs des services sociaux et met en lumière les défis qu’ils doivent relever avec le programme d’austérité qui fait des ravages dans le secteur.

« Un filet de sécurité sociale robuste est plus important que jamais, a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. Il a fait remarquer que l’Ontario connaît actuellement les taux les plus élevés de pauvreté infantile, une crise du logement persistante, des coûts de garde d’enfants inaccessibles et une tendance croissante à la création de nouveaux emplois précaires et mal payés.

« Il est temps de créer une province où personne n'est laissé pour compte, une province où nous savons tous et toutes où nous tourner pour obtenir de l’aide quand nous en avons le plus besoin », a dit Monsieur Thomas.

Le SEFPO représente 20 000 travailleurs des services sociaux en Ontario. Ces membres travaillent dans les centres de traitement pour enfants, les sociétés d'aide à l'enfance, les services aux personnes atteintes d'un handicap de développement, les organismes communautaires et les établissements de services correctionnels du secteur parapublic.

Pour plus d'information : Warren (Smokey) Thomas 613-329-1931