Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Le président du SEFPO demande à la direction d’Intégration communautaire Renfrew d'obéir au gouvernement

OPSEU President Warren (Smokey) Thomas
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, exhorte la direction de l’Association pour l’intégration communautaire du comté de Renfrew sud à suivre les directives du gouvernement provincial et à continuer de payer les travailleurs qui sont en isolement en raison de la COVID-19.

Plus tôt cette semaine, le président Thomas a écrit au ministre des Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires, Todd Smith, pour lui demander d’intervenir dans les mises à pied des travailleurs qui sont en quarantaine, en auto-isolement ou en congé pour garder leurs enfants. Suite à la lettre du président Thomas, le ministère a contacté l’employeur mais rien n’a changé depuis.

« Je félicite le ministre qui a compris la gravité des mesures prises par l’employeur et qui est intervenu », a déclaré le président Thomas. « Il est temps de renverser cette décision, ce n’est pas le temps de s’obstiner. »

Au mois de mars, le gouvernement de l’Ontario a annoncé un investissement de 300 millions de dollars pour appuyer le secteur des soins de santé, qui comprend du financement pour remplacer les membres du personnel dans les foyers de groupe, qui ont besoin de se mettre en quarantaine ou de s’isoler. L’employeur prétend que cette aide financière ne peut pas être utilisée pour du personnel de remplacement et n’a pas pris de mesures pour annuler les mises à pied.

Le président Thomas souligne le fait que le salaire de la directrice exécutive, Mme Jennifer Creeden, est légèrement au-dessous des plus hauts salaires du secteur public qui sont publiés dans la Sunshine List de l’Ontario. 

« Elle gagne bien sa vie et c’est triste qu’elle ne soit pas consciente du fait que des pertes d’emploi puissent avoir des conséquences dévastatrices sur ces travailleurs durant une telle période », a ajouté le président Thomas.

L’Association pour l’intégration communautaire du comté de Renfrew sud continue également d’avoir des employés qui travaillent dans plusieurs foyers de groupe, même si les responsables de la santé publique ont recommandé de maintenir les travailleurs sur le même lieu de travail.

L’employeur dispose de tous les fonds pour faire face à cette situation et pour avoir recours au personnel de remplacement nécessaire », a conclu Smokey Thomas. « Traiter ses employés de cette manière est non seulement inutile, mais c’est également irresponsable en plein milieu de cette pandémie. »

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas – 613 329-1931