Skip to content

Le président du SEFPO demande aux dirigeants du Comté de Hastings de mettre fin à leur affreux comportement

OPSEU President Warren (Smokey) Thomas
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, demande aux dirigeants du Comté de Hastings de travailler avec le syndicat et de s’abstenir de mettre le personnel en congé sans solde pour situation d’urgence déclarée.

« Cela ne devrait pas être une prise en otage », a déclaré M. Thomas. « Cet employeur tente de faire pression sur le syndicat en recourant à une mesure qui affecte négativement les travailleurs. C’est absolument inacceptable et maladroit. »

Le 3 avril dernier, le Comté de Hastings a envoyé un avis au SEFPO l’avertissant que le personnel du milieu de garde recevrait un préavis de mise à pied de 30 jours si le syndicat acceptait que ces travailleurs soient mis en congé sans solde pour situation d’urgence déclarée en vertu du projet de loi 186 pour toute la durée de la pandémie de la COVID-19. Le syndicat a fait part de sa volonté de travailler avec l’employeur pour parvenir à une solution acceptable, mais a déclaré que le SEFPO ne permettrait pas à ses membres d’être forcés à se soumettre en cette période de pandémie globale.

Plutôt que de négocier avec l’agent négociateur, Erin Vries, la directrice des ressources humaines du Comté de Hastings, a déclaré unilatéralement qu’elle mettrait immédiatement ces travailleurs de première ligne en congé sans solde pour situation d’urgence déclarée.

« C’est un moyen d’intimidation carrément cruel et inutile qui fait du mal à ces travailleurs des garderies et à leurs familles, à un moment où ils sont déjà sous l’effet de pressions financières et mentales extrêmes », a déclaré M. Thomas. « Madame Vries est complètement à côté de la plaque. Elle a démontré qu’elle est déconnectée de la réalité des services mêmes dont elle est chargée d’assurer la surveillance. Fameusement machiavélique sont les seuls termes qui me viennent à l’esprit. »

Le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, a fait remarquer que les administrateurs du Comté de Hastings sont des réguliers sur la Sunshine List pour les cinq salaires du secteur public les plus élevés, avec un salaire annuel moyen de 115 110 $, et le salaire de Mme Vries tombe juste au-dessous.

« C’est encore un autre exemple de mauvais patrons qui ne comprennent pas l’impact de leurs actions sur des employés assidus », a déclaré M. Almeida. « Refuser trop rapidement d’accorder de l’aide et punir les travailleurs parce qu’elle n’a pas eu ce qu’elle voulait est inacceptable. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas 613-329-1931