Skip to content
news_notices_french.jpg

Le président Thomas rencontre les chaires de la santé dans le Secteur parapublic

Le président Warren (Smokey) Thomas a rapporté que tandis que les recommandations ne sont pas toutes suivies, le gouvernement Ford écoute attentivement le SEFPO en ce qui concerne les meilleures façons de freiner la propagation du virus de la COVID-19.

Monsieur Thomas a tenu une téléconférence dimanche dernier avec les chaires de la santé dans le secteur parapublic (SP) et quelques membres du Conseil exécutif afin de les mettre à jour sur les récents développements concernant les dernières mesures d’urgence du gouvernement concernant la pandémie actuelle.

Monsieur Thomas a déclaré que le SEFPO a recours aux communiqués de presse et à certains contacts directs pour influencer le gouvernement. Le gouvernement écoute et suit certaines des recommandations du SEFPO, dans certains cas, dans les jours qui suivent.

Il a également indiqué qu’en plus des soins de la santé, un certain nombre de réunions ont eu lieu avec les responsables gouvernementaux pour aborder les problèmes et questions « sensibles » dans différents secteurs au sein de la FPO et des Services correctionnels, des collèges et universités, ainsi que du SP.

Le premier ministre, son personnel et quelques ministres choisis ont pris part à certaines de ces réunions.

Selon la Loi sur la protection civile et la gestion des situations d’urgence annoncée samedi dernier, la situation affecte les conventions collectives du secteur de la santé.

Parmi les choses qui pourraient changer, notons les questions touchant aux transferts, redéploiements, annulations  de certains types de congé autorisé et éventuels mouvements entre les classifications.

Monsieur Thomas a insisté pour dire que même si l’ordre affectera certains droits de la convention collective, il n’en annulera pas toutes les dispositions.

Les dirigeants de secteur ont également été informés sur le réseau de triage mis en place par le SEFPO, et on leur a expliqué comment les choses fonctionnent dans chaque région. Monsieur Thomas a déclaré que du personnel de nombreuses unités différentes avait été affecté aux équipes de triage régionales pour aider les membres dans chaque secteur. Il a également mentionné que les équipes de triage auront un bureau central à Toronto pour aider avec la coordination à travers la province.

Monsieur Thomas a parlé de l’importance de collaborer dans tout le syndicat et entre les syndicats, notant que les deux syndicats qui représentent le personnel du SEFPO nous soutiennent. Par exemple, l’OPSSU a accepté de renoncer au paiement des heures supplémentaires pendant la crise. Monsieur Thomas a également parlé de l’importance de coopérer avec les employeurs et le gouvernement pendant ce temps, tout en assurant que la santé et la sécurité des travailleurs restent au premier plan.

Le président Thomas a dit qu’il réclamait énergiquement de l’équipement de protection individuelle et des respirateurs N-95 à distribuer là où nécessaire, afin de protéger les membres qui travaillent dans le système des soins de santé. Il a ajouté que le SEFPO avait suggéré qu’on redéploie les travailleurs qui pourraient être mis à pied à des endroits où le besoin se fait sentir dans le système. Monsieur Thomas a insisté auprès des dirigeants sur l’importance de travailler ensemble et les a félicités de leur travail.