Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Les annonces radio du SEFPO attaquent la campagne de privatisation destructrice du gouvernement Wynne

fighting-privatization-fr-campaign-button-265x150.jpg
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

(Toronto) Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, publiait aujourd'hui la déclaration suivante :

« Aujourd'hui, le Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario lance une campagne radiophonique de deux semaines sur plus de 60 stations de radio à travers la province pour rappeler au gouvernement Wynne qu'il n'a pas le mandat de privatiser Hydro One.

Les électeurs n'ont pas été alerté du nouveau zèle de privatisation de notre première ministre. Ces mesures agressives n'ont aucun sens. Nous avons vu à maintes reprises que les services publics qui sont privatisés finissent par nous coûter plus cher. Et ça va des services de transcription dans les tribunaux aux services d'entretien des routes en hiver en passant par les laboratoires médicaux dans les hôpitaux.

Et aussi sûr que la nuit succède au jour, les scandales succèdent à la privatisation, comme nous l'avons vu avec ORNGE et CyberSanté.

La fonction publique de l'Ontario a été réduite de manière radicale au cours des vingt dernières années; pourtant, il en coûte toujours plus cher de gouverner notre province. C'est une conséquence inévitable de la privatisation.

La vérificatrice générale de l'Ontario, de l'organisme de contrôle des contribuables, a déclaré qu'en impliquant le secteur privé dans la conception, la construction et le fonctionnement des établissements publics, on a dépensé 8,2 milliards de dollars de plus qu'on aurait dépensé autrement.

La privatisation de l'autoroute 407 coûtera aux automobilistes de l'Ontario plus de 100 milliards de dollars en droits de péage sur la durée du contrat, mais pas un sou de cet argent n'aura servi à améliorer les transports en commun ou à construire de nouvelles routes.

Les travailleurs du secteur public s'efforcent de fournir aux Ontariens les services les plus efficaces qui soient par rapport au coût. Mes membres sont fiers de travailler pour le peuple de l'Ontario. Ils ont découvert toutes sortes d'endroits où les citoyens de l'Ontario paient des impôts inutilement élevés en raison du coût élevé de l'impartition des services. Mais Wynne choisit d'ignorer ces faits.

La valeur centrale de la démocratie est l'égalité. Riches ou pauvres, nous jouissons tous et toutes du même droit de nous faire entendre sur les questions qui nous concernent. Nous sommes tous et toutes en droit d'attendre un certain niveau d'accès aux soins de santé, à l'éducation et aux autres services. Et nous sommes tous et toutes en droit de nous attendre de notre gouvernement qu’il travaille en vue du bien commun plutôt que pour enrichir une élite branchée aux dépens du public.

Wynne ferait bien d'écouter les Ontariens. Si elle le faisait, elle saurait qu'ils veulent qu'elle protège les services publics, pas qu'elle les détruise. Les services publics contribuent à améliorer nos vies, à solidifier nos communautés et à rendre notre société plus équitable. Tout le monde le sait. »

Lutte contre la privatisation

Visitez notre page de lutte contre la privatisation