Skip to content
news_notices_french.jpg

L’OPSEU/SEFPO parmi le nombre croissant de syndicats à reporter les élections

Mises à jour sur Coronavirus et la COVID-19. Une croix verte sur fond bleu.
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

L’OPSEU/SEFPO est loin d’être le seul syndicat canadien à reporter les élections et à proroger les mandats des dirigeants, déclare Larry Brown, président du Syndicat national des employées et employés généraux du secteur public (NUPGE).

Dans un courriel qu’il a envoyé au président de l’OPSEU/SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, Larry Brown dit que le Congrès du travail du Canada, le BCGEU, le SGEU et le MGEU comptent parmi les syndicats, de plus en plus nombreux, à avoir pris la décision responsable de reporter leurs congrès et élections en raison de la COVID-19.

« Vous n’êtes certainement pas les seuls à être aux prises avec cette question », a écrit Larry Brown dans son courriel au président Thomas. « Nous essayons maintenant de résoudre la question très complexe de l’organisation du Congrès du CTC de manière virtuelle et dire que c’est très compliqué est un euphémisme.  Garantir la participation des membres et un processus de décision démocratique lors d’un immense congrès virtuel est un véritable défi! »

Voici le courriel au complet que Larry Brown a envoyé à Smokey Thomas :

Cher Smokey,

Merci pour votre message d’hier m’annonçant que l’OPSEU/SEFPO a décidé de retarder son congrès d’une année.

Vous n’êtes certainement pas les seuls à être aux prises avec cette question.  Vendredi, j’ai une autre réunion avec le Comité exécutif du CTC. Comme vous le savez, le Congrès du CTC, et l’élection d’un nouveau président, qui était censé avoir lieu en juin de cette année, a été retardé d’une année, à la suite d’une décision unanime du Comité exécutif et du Conseil canadien au complet.  Pour ce faire, nous avons dû demander aux dirigeants actuels de rester en place une année supplémentaire.

Nous essayons maintenant de résoudre la question très complexe de l’organisation du Congrès du CTC de manière virtuelle et dire que c’est très compliqué est un euphémisme.  Garantir la participation des membres et un processus de décision démocratique lors d’un immense congrès virtuel est un véritable défi!  Et le CTC n’a pas à traiter la question de l’élection des délégués, car il ne fait que s’en remettre à ses affiliés.

Et bien sûr, comme vous en avez probablement entendu parler aussi, plusieurs composantes du SNEGSP ont dû retarder leurs élections et congrès annuel. Le BCGEU a reporté son congrès et ses élections d’une année; le SGUE devait tenir son congrès et ses élections au printemps, mais il n’a pas eu lieu à ce jour et on ne connaît toujours pas la date à laquelle ils pourront le tenir; et le MGEU devait tenir son congrès annuel et ses élections en octobre, mais ils ont dû le reporter pour une période indéfinie et ils tentent maintenant de déterminer s’il serait possible d’organiser un congrès virtuel.

Comme toujours, nous continuerons à envoyer des informations au Conseil national, durant une période où nos affiliés sont aux prises avec toute la logistique complexe visant à préserver le processus démocratique pour nos membres en pleine pandémie de COVID 19.

Très cordialement,

Larry