Skip to content
news_press_releases_french.jpg

L'OPSEU/SEFPO félicite le gouvernement d'avoir installé des scanners de détection de fentanyl dans 10 prisons

Toronto – Les travailleurs de première ligne des Services correctionnels et les détenus de 10 prisons de la province seront plus en sécurité maintenant que le gouvernement a répondu aux demandes de l’OPSEU/SEFPO d’installer des « scanners ioniques » capables de détecter des substances dangereuses comme le fentanyl.

« Cest simple, cet investissement va sauver des vies », a déclaré le président de l’OPSEU/SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. « Je suis reconnaissant aux membres de mon syndicat d’avoir continué de réclamer ces scanners au gouvernement, et je suis heureux de voir le gouvernement agir. »

Les nouveaux scanners sont capables de détecter une variété de drogues de contrebande, y compris le puissant et dangereux fentanyl, qui peut causer de graves torts, même lors d’expositions extrêmement faibles.

En 2019, par exemple, trois détenus et trois agents correctionnels de la prison de Sarnia avaient dû être transportés d’urgence à l’hôpital après avoir été exposés au fentanyl.

« Nous sommes tous tellement concentrés sur la pandémie de COVID-19 qu’il est facile d’oublier que la crise des opiacés ne fait plus les gros titres », a déclaré Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier de l’OPSEU/SEFPO, lui-même agent correctionnel. « Toutefois, nos membres en première ligne sont douloureusement conscients que des opiacés tels que le fentanyl n’ont pas disparu et continuent de causer d’incroyables souffrances. »

Chris Jackel, président de la Division des services correctionnels de l’OPSEU/SEFPO, affirme que ces scanners représentent la toute dernière d’une série de mesures positives prises par le gouvernement, y compris celle de s’engager à embaucher de nouveaux travailleurs correctionnels, de construire de nouvelles prisons et d’augmenter les investissements dans la formation et dans la santé mentale.

« Les membres de l’OPSEU/SEFPO se plaignent depuis longtemps », a déclaré M. Jackel. « Nous ne cesserons jamais de militer pour la sécurité des travailleurs, des détenus et de toute la collectivité, et il est encourageant de constater que nous avons un haut degré de collaboration avec ce gouvernement, et qu’il nous appuie. »

« Nous savons que ce gouvernement écoute. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931 OPSEUCommunications@opseu.org