L'OPSEU/SEFPO applaudit le verdict dans le meurtre de George Floyd

Anti-racism Teletown Hall
Facebook
Twitter
Email

L’OPSEU/SEFPO applaudit le récent verdict de culpabilité rendu contre Derek Chauvin pour le meurtre de George Floyd.  Nous reconnaissons que le verdict est un évènement d’importance majeure parce qu’il perturbe le modèle continu de suprématie blanche qui persiste dans les systèmes de justice pénale nord-américains.  Nous convenons avec le président américain Joe Biden « qu’on ne peut pas s’arrêter là ».  Il est bien temps que les dirigeants blancs des institutions canadiennes retirent collectivement leurs genoux du cou des communautés noires, autochtones et racialisées.

Depuis le meurtre de George Floyd, l’OPSEU/SEFPO a intensifié ses efforts pour démanteler le racisme anti-Noirs en commençant par une télétribune en juillet 2020.  Nous avons écouté les expériences vécues des membres et du personnel noirs et nous avons intensifié nos efforts pour accroître la représentation du personnel noir et racialisé à tous les niveaux de l’organisation. On doit passer de la parole aux actes.  On doit prendre des mesures inédites et audacieuses pour déraciner le racisme anti-Noirs dans toutes les institutions.

À cette fin, l’OPSEU/SEFPO a lancé un programme d’équité en matière d’emploi à long terme dirigé par une équipe multiraciale forte de nombreuses années d’expérience dans la lutte contre le racisme.  L’équipe de l’équité en matière d’emploi dispense une formation obligatoire sur le démantèlement du racisme anti-Noirs aux cadres supérieurs, personnel et Conseil exécutif de l’OPSEU/SEFPO.  Comme mesure concrète et positive, nous avons permis à nombre d’employés noirs et racialisés d’accéder à des postes permanents à divers niveaux de l’organisation pour augmenter leur représentation et éliminer les disparités existantes entre les postes permanents et temporaires.   Ces mesures proactives se sont heurtées à la résistance de ceux qui préfèrent maintenir le statu quo et garder leur privilège et pouvoir.  Mais l’OPSEU/SEFPO reste cependant engagé à triompher de toutes les résistances pour déraciner la suprématie blanche. C’est tout simplement la bonne chose à faire et il est grand temps.

Beaucoup d’entre nous sont hantés par les dernières paroles de George Floyd : « Je ne peux pas respirer ».  L’OPSEU/SEFPO est fier de jouer un rôle de chef de file parmi les syndicats et de s’opposer à tous ceux qui résistent au changement.  Nous continuerons en tant que syndicat et employeur jusqu’à ce que tous les membres et tout le personnel puissent respirer librement.

Comme le disait le grand abolitionniste Frederick Douglass : « Le pouvoir ne concède rien qui ne soit exigé.  Il ne l’a jamais fait et ne le fera jamais ». (Traduction libre)  Nous continuerons à exiger le temps qu’il faudra!

Warren (Smokey) Thomas, président de l’OPSEU/SEFPO

Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier de l’OPSEU/SEFPO