L'OPSEU/SEFPO commémore la Semaine de la sensibilisation à l'intimidation et de la prévention

Stop Harassment.
Facebook
Twitter
Email

La Semaine de la sensibilisation à l’intimidation et de la prévention est une campagne nationale mise sur pied par Bill Belsey, éducateur canadien et président de l’organisme Bullying.org. La campagne, qui a lieu chaque année la troisième semaine de novembre, vise à sensibiliser les jeunes à l’intimidation et de leur fournir des solutions concrètes.

Selon le Centre de toxicomanie et de santé mentale, environ 23 % des élèves en Ontario ont déclaré avoir été victimes d’intimidation à l’école en 2019. Les jeunes qui sont victimes d’intimidation éprouvent souvent de l’anxiété sociale, de la solitude, un repli sur soi-même, des maladies physiques et une faible estime de soi. Les effets à long terme peuvent être dévastateurs.

Et tandis que le monde a beaucoup changé depuis 2019, surtout avec la pandémie de COVID-19, la crise de l’intimidation se poursuit. Avec l’explosion des médias sociaux et d’autres plates-formes de communication virtuelle, nous assistons à la montée de la cyber-intimidation, et ses effets sont tout aussi destructeurs.

On a également observé une augmentation des maladies mentales durant l’enfance pendant cette période difficile, avec les enfants forcés eux aussi à faire face à l’isolement et à l’anxiété découlant de cette crise sanitaire globale. Pour les enfants comme pour les adultes, cela a contribué à une pandémie dans la pandémie : une pandémie de troubles mentaux.

Bien que la Semaine de la sensibilisation à l’intimidation et de la prévention cible généralement les étudiants et les jeunes canadiens, ses principes de base sont également pertinents dans nos milieux de travail et dans le cadre de nos activités syndicales.

C’est pourquoi l’intimidation, le harcèlement et la discrimination ne sont jamais tolérés lorsque les membres de l’OPSEU/SEFPO et le personnel se réunissent; nous accueillons tous les peuples, parce que la diversité est le fondement de notre solidarité. Ce ne sont pas juste des mots dans l’Énoncé de respect de l’OPSEU/SEFPO, ce sont des principes fondamentaux de notre syndicat.

Nous estimons que personne ne devrait jamais aller à l’école ou au travail avec la crainte d’être harcelé ou intimidé. À l’OPSEU/SEFPO, nous restons engagés à fournir des espaces sûrs et inclusifs au sein de notre syndicat et à faire en sorte que nos membres soient également protégés au travail.

Cette semaine, rappelons-nous que chaque fois que nous sommes témoins d’actes d’intimidation, nous devons parler au nom des victimes, aussi inoffensif que l’acte puisse paraître. On ne sait jamais ce qu’une personne vit, et parler pour elle pourrait très bien lui sauver la vie.

Solidairement,

Warren (Smokey) Thomas
Président de l’OPSEU/SEFPO