L'OPSEU/SEFPO commémore la Journée mondiale du sida

Two women in black and white hug
Facebook
Twitter
Email

Chaque année, le 1er décembre depuis 1988, nous nous joignons à la communauté mondiale pour commémorer la Journée mondiale du sida en ayant une pensée pour toutes les personnes qui vivent avec le VIH/sida et qui ont perdu la vie à cause du virus.

Le VIH, le virus qui cause le sida, constitue l’un des défis de santé publique les plus importants au monde. En pensant aux millions de personnes qui sont touchées directement et indirectement par cette pandémie, nous prenons également un moment pour souligner les progrès dans le traitement du VIH/sida et réitérons notre engagement à poursuivre le travail d’éradication du virus.

Alors que nous sommes toujours aux prises avec la pandémie de COVID-19, n’oublions pas les personnes qui ont souffert au fil des ans et qui continuent de subir la stigmatisation et l’ignorance. Les personnes vivant avec le VIH sont confrontées à de multiples obstacles, y compris, mais sans s’y limiter, au coût prohibitif des médicaments, à l’accès aux soins de santé, à des services et à des soutiens communautaires adéquats. Les personnes vivant avec le VIH ou le sida subissent toujours des discriminations au quotidien en raison de leur statut.

Il y a aussi des millions de personnes qui rencontrent des difficultés pour accéder aux services de dépistage du VIH, qui sont une passerelle essentielle vers les services de prévention, de traitement, de soins et de soutien du VIH.

L’ONUSIDA, l’agence des Nations Unies, qui travaille avec les gouvernements, le secteur privé et les communautés pour lutter contre la maladie, a indiqué que 27,4 millions de toutes les personnes vivant avec le VIH, soit 73 % du total, avaient accès au traitement antirétroviral dans le monde entier à la fin de 2020. C’est-à-dire que 10,2 millions de personnes sont encore en attente du traitement. L’accès au traitement du VIH est essentiel à l’effort mondial visant à éliminer la menace pour la santé publique que constitue le sida.

Les personnes vivant avec le VIH qui connaissent leur statut et qui suivent quotidiennement le traitement antirétroviral tel que prescrit, peuvent maintenir une charge virale indétectable et vivre une vie longue et en santé sans aucun risque de transmettre sexuellement le VIH à leurs partenaires séronégatifs.

Grâce aux progrès des médicaments, des traitements et de la recherche, les gens peuvent aujourd’hui vivre plus longtemps et plus dignement. Toutefois, nous devons continuer à éduquer toute la société, à promouvoir l’éducation et à améliorer la compréhension du virus. Malgré tous les progrès réalisés, la stigmatisation entourant le VIH et le sida continue d’être omniprésente, ce qui réduit la capacité d’un individu à être ouvert et direct sur son statut et à accéder aux soins dont il a besoin.

Le ruban rouge est le symbole universel de la lutte contre le sida et du soutien aux personnes vivant avec le VIH/sida. L’OPSEU/SEFPO encourage tous ses membres à porter un ruban rouge pour réaffirmer leur engagement à faire partie de ce combat et de la solution.

Nous encourageons les membres de l’OPSEU/SEFPO à prendre un égoportrait et à publier la photo sur leurs médias sociaux pour montrer leur solidarité. Veuillez également envoyer votre photo à equity@opseu.org afin que nous puissions compiler un collage de toutes les photos, pour montrer notre solidarité, au moment où nous sommes éloignés les uns des autres.

Le Fonds Vivez et laissez vivre de l’OPSEU/SEFPO soutient chaque année la Fondation Stephen Lewis. Grâce à un don annuel et à un encan silencieux au Congrès, nous soutenons les travaux de la Fondation en faveur des communautés touchées par le sida en Afrique.

Faites un don aujourd’hui! Veuillez libeller votre chèque à l’ordre du : Fonds Vivez et laissez vivre et l’envoyer à Matthew Da Silva, OPSEU/SEFPO, 100 chemin Lesmill, Toronto (Ontario) M3B 3P8.

Pour un transfert électronique, veuillez envoyer un courriel à : mdasilva@opseu.org.

En solidarité,

Warren (Smokey) Thomas, président de l’OPSEU/SEFPO
Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier de l’OPSEU/SEFPO
Joseanne Job, présidente du Comité du Fonds de solidarité de l’OPSEU/SEFPO