Skip to content
news_press_releases_french.jpg

L'OPSEU/SEFPO se félicite que le budget provincial « rejette l'austérité »

opseu_2016_requests_0020.jpg
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Le président de l’OPSEU/SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, félicite les conservateurs de Doug Ford d’avoir rejeté l’austérité et dit qu’ils doivent garder le cap et continuer à se focaliser sur la reconstruction de l’Ontario à long terme.

Le président Thomas dit que le budget d’aujourd’hui est un pas vers la santé et la reprise économique et que soutenir la création d’emplois et les services publics est la voie à suivre si l’on veut sauver le commerce local.

« Sans main-d’œuvre stable, il n’y a pas d’économie prospère », a déclaré le président Thomas. « Protéger les travailleurs et les entreprises, sauver des vies et investir dans les services publics de première ligne, comme la santé, l’éducation et la formation professionnelle, c’est la voie à suivre pour retrouver la reprise et la prospérité économiques – pas seulement en 2021 mais pour de nombreuses années à venir.

« Nous pensons qu’il y a des secteurs qui ont besoin de davantage d’investissements – comme l’éducation postsecondaire et les soins de longue durée, mais nous nous réjouissons de voir ce gouvernement provincial rejeter l’austérité », a déclaré le président Thomas dans une vidéo.

Disant que le budget d’aujourd’hui est le deuxième budget à être une bonne nouvelle en une année, le premier vice-président/trésorier de l’OPSEU/SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, déclare pour sa part que l’Ontario doit maintenir le cap.

« Après avoir fait un pas en avant, les Ontariennes et Ontariens ne veulent pas faire deux pas en arrière », a déclaré Eddy Almeida. « L’austérité ne conduit pas à la prospérité; c’est elle qui nous a mis dans la situation où nous sommes actuellement. Un gouvernement de droite aurait pu réduire aveuglement les dépenses, mais ce n’est pas le cas. Nous ne devons plus jamais revenir à cette mentalité dépassée. »

« Afin d’être mieux préparés la prochaine fois, nous devons bâtir un Ontario plus fort », a ajouté Eddy Almeida. « Ce budget de reprise est un autre pas dans la bonne direction. Le premier ministre reconnaît le fait que la santé de la fonction publique est aussi celle de la province. »

Le syndicat, qui a applaudi les récentes annonces provinciales en matière de financement, estime que le budget d’aujourd’hui montre que le gouvernement conservateur a écouté et mûri depuis deux ans et son arrivée au pouvoir.

« L’OPSEU/SEFPO dit depuis des décennies que nous sommes confrontés à une crise de la capacité », a déclaré le président Thomas. « Nous savons que les dépenses stimulent la croissance économique – pas les réductions. Le budget d’aujourd’hui montre que le gouvernement le comprend aussi. Mais le diable est dans les détails et nous l’examinerons attentivement. »

L’OPSEU/SEFPO représente fièrement 170 000 membres du secteur public de l’Ontario, dont 70 pour cent sont des femmes. Le président Thomas a déclaré que le syndicat a hâte d’apporter sa contribution au groupe de travail, qui est mis en place pour examiner les obstacles auxquels les femmes sont confrontées pour revenir sur le marché du travail.

« Je tiens à féliciter le ministre des Finances d’avoir déposé un budget humain d’une manière humaniste », a ajouté Smokey Thomas. « Nous nous réjouissons du coup de pouce budgétaire d’aujourd’hui, mais il reste encore beaucoup de travail à faire et nous avons hâte de travailler avec ce gouvernement pour de nouvelles consultations. »

« Du fond de mon cœur, j’aimerais également remercier les milliers de membres de l’OPSEU/SEFPO qui sont sur la ligne de front de cette pandémie », a conclu le président Thomas. « Vous mettez votre santé et sécurité en danger pour venir en aide à tous les Ontariens et Ontariennes et vos efforts de plaidoyer m’ont permis de faire pression sur le gouvernement en votre nom. Aujourd’hui, nous voyons les fruits de votre travail. Vous êtes toutes et tous des héros. »

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931
OPSEUCommunications@opseu.org