Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Ayant voyagé pendant les fêtes, le président du Conseil d’Intégration communautaire Oakville doit démissionner

Toronto – Le président de l’OPSEU/SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, demande à Peter Nesbitt, président du Conseil d’administration d’Intégration communautaire Oakville (Community Living Oakville), qui a voyagé dans les Caraïbes le mois dernier, de démissionner.

« Voici un autre dirigeant organisationnel qui se fait prendre à dire au personnel et aux personnes qu’ils soutiennent de faire ce que je dis mais pas ce que je fais », a déclaré M. Thomas. « C’est de l’arrogance et de l’hypocrisie pures et simples, et cela montre bien qu’il n’est pas fait pour diriger une organisation à l’esprit communautaire comme Intégration communautaire Oakville. »

Monsieur Nesbitt a pris des vacances dans le sud en janvier dernier, en dépit des ordonnances de santé publique bien connues contre tous les voyages non essentiels.

Monsieur Nesbitt a voyagé en même temps qu’Intégration communautaire Oakville demandait à son personnel de se conformer à toutes les directives de santé publique et disait aux personnes qu’ils soutiennent qu’ils feraient face à des restrictions supplémentaires s’ils rentraient chez eux pour les fêtes ou rendaient visite à leur famille.

« En décidant qu’il avait le droit de faire un voyage non essentiel, M. Nesbitt a lui-même montré à quel point il est non essentiel », a déclaré Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier de l’OPSEU/SEFPO. « Les travailleurs de première ligne d’Intégration communautaire Oakville risquent leur vie pour prendre soin de certaines des personnes les plus vulnérables de leur communauté, tandis que monsieur se dore au soleil sur une plage. »

« La dernière chose dont nos héros des premières lignes ont besoin est qu’un homme qui pense que les règles ne s’appliquent pas à lui mette leur santé davantage en danger. »

Monsieur Thomas a déclaré que des dirigeants d’organisation comme M. Nesbitt se doivent de montrer l’exemple et que s’ils refusent de le faire, alors on doit leur montrer la porte.

« Si M. Nesbitt ne veut pas faire ce qu’il faut et démissionner de son plein gré, je demande aux autres dirigeants d’Intégration communautaire Oakville, ainsi qu’au gouvernement, de lui faire savoir qu’il n’est plus le bienvenu », a souligné M. Thomas. « Pour traverser cette pandémie, nous devons travailler ensemble. Il n’y a pas de place à la fonction publique pour des personnes qui veulent n’en faire qu’à leur tête. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931 OPSEUCommunications@opseu.org