SEFPO Avis bannière

L'OPSEU/SEFPO est horrifié par la découverte d’une autre fosse commune près d'un pensionnat autochtone

Chaque enfant compte
Facebook
Twitter
Email

La découverte de 751 autres tombes anonymes près d’un ancien pensionnat autochtone sur les terres de la Première Nation de Cowessess, en Saskatchewan, est un autre choc qui souligne la nécessité d’une action urgente pour traiter des problèmes systémiques de longue date auxquels les peuples autochtones continuent de faire face.

L’OPSEU/SEFPO est solidaire de ses membres autochtones, de la communauté de la Première Nation de Cowessess et des communautés autochtones de l’Île de la tortue.  Nous offrons nos plus sincères condoléances aux familles et aux communautés.

Il est probable que l’on découvre d’autres fosses communes au Canada.  Nous applaudissons le gouvernement fédéral d’avoir désigné le 30 septembre comme la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, mais il reste encore beaucoup à faire pour réparer ces torts.

Nous ne pouvons plus faire fi des appels à l’action qui sont lancés par les communautés autochtones.  Les Autochtones sont, par exemple, surreprésentés dans les prisons par rapport au reste de la population. Leurs enfants sont surreprésentés dans le système de protection de l’enfance.  Les communautés autochtones sont également confrontées à des taux de pauvreté plus élevés et luttent pour un accès égal et équitable aux soins de santé et à des logements abordables.  Et chose peut-être encore plus incroyable, il y a 51 avis de longue durée de faire bouillir l’eau dans 32 communautés d’un océan à l’autre.

Au-delà des appels à l’annulation des célébrations de la Fête du Canada cette année, on a besoin de mettre en œuvre des stratégies plus concrètes pour guérir les plaies profondes qui ont été infligées par le comportement de nos prédécesseurs.

Nous continuerons à exhorter les gouvernements et les dirigeants de tous les partis politiques à mettre en œuvre immédiatement les six recommandations, les appels à l’action 71 à 76, « Enfants disparus et renseignements sur l’inhumation », de la Commission de vérité et de réconciliation.

En fait, ce sont les 94 recommandations du rapport qui doivent être mises en œuvre.  À ce jour, seulement 13 recommandations, du Rapport qui a été publié en 2015, ont été mises en œuvre.  C’est inacceptable.

Nous devons œuvrer tous ensemble pour changer de discours et laisser un héritage à tous les enfants qui vont suivre nos traces.  Ils devront pouvoir regarder en arrière à ce moment-là et être fiers de leurs ancêtres en voyant qu’ils ont eu le courage d’assumer et de faire partie du changement qui a véritablement ouvert le chemin de la réconciliation.

En toute solidarité,

Warren (Smokey) Thomas, président de l’OPSEU/SEFPO
Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier de l’OPSEU/SEFPO
Krista Maracle, présidente du Cercle des Autochtones de l’OPSEU/SEFPO

Pour plus d’informations et/ou pour obtenir de l’aide :

https://www.irsss.ca/faqs/how-do-i-reach-the-24-hour-crisis-line