Skip to content
news_press_releases_french.jpg

L'OPSEU/SEFPO se réjouit des fonds accordés aux collèges pour la formation de nouveaux PSSP et qualifie cette mesure de « bon premier pas »

Toronto – Warren (Smokey) Thomas, président de l’OPSEU/SEFPO, explique que le projet de l’Ontario d’investir des millions de dollars dans la formation des préposés aux services de soutien à la personne (PSSP) dans les collèges de l’Ontario est un bon premier pas dans la crise des soins de longue durée et dans la reconstruction d’un secteur public longtemps négligé.

Le syndicat affirme que les 115 millions de dollars affectés aux collèges publics de l’Ontario permettront de soutenir la formation de 8 200 nouveaux préposés aux services de soutien à la personne (PSSP), dont les frais de scolarité seront entièrement payés et qui bénéficieront de stages supervisés payés dans le cadre d’un programme de six mois à compter du mois d’avril prochain.

« Nous devons renforcer les capacités aujourd’hui », a déclaré M. Thomas. « Faire en sorte qu’un plus grand nombre de PSSP soient formés et introduits de façon appropriée dans la main‑d’œuvre figure en tête des priorités et nous sommes reconnaissants envers le gouvernement Ford, qui a écouté les demandes de l’OPSEU/SEFPO. Des vies en dépendaient. »

Avec tant d’incertitude et de précarité du travail, le syndicat affirme que cet investissement contribuera à revitaliser l’économie de l’Ontario. Selon le premier vice-président/trésorier de l’OPSEU/SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, les bienfaits sont doubles.

« Cette formation aidera l’Ontario à créer une main-d’œuvre qui soutient nos plus vulnérables à un moment où le besoin ne fait que croître », a déclaré M. Almeida. « Cette mesure se traduit aussi par des emplois, des revenus et la stabilité pour des milliers de travailleurs qui subviennent aux besoins de leurs familles et contribuent à la bonne marche de notre économie en faisant leurs achats dans les magasins locaux. Les bienfaits sont exponentiels. »

Le syndicat, qui représente des milliers d’employés dans les collèges, est heureux que le gouvernement investisse dans les collèges publics de l’Ontario, disant qu’ils sont les mieux placés pour accomplir cette tâche importante.

« Nos institutions publiques sont incontestablement les meilleures », a déclaré le président Thomas. « Nos collèges communautaires sont connus pour l’éducation de haute qualité qu’ils offrent à leurs étudiants, grâce en grande partie à des instructeurs professionnels et à un personnel de soutien qualifiés, qui se jettent corps et âme dans leur travail. »

Laura Bulmer, infirmière autorisée membre de l’OPSEU/SEFPO, experte en la matière et professeure au Collège George Brown, se réjouit de la nouvelle et a déclaré que les professeurs des collèges sont impatients de pouvoir contribuer à la mise en œuvre de ce projet.

« Vu les contraintes de temps, ce sera difficile, mais les éducateurs des PSSP de l’Ontario sont dévoués, et je suis convaincue qu’ils sauront faire leur part », a déclaré Mme Bulmer, présidente du conseil de la Canadian Association of Continuing Care Educators. « Nous nous réjouissons de travailler avec les intervenants de nos établissements de soins de longue durée, hôpitaux et communautaires pour obtenir les nombreux stages cliniques nécessaires visant à soutenir cette procédure accélérée. »

Bien que l’annonce d’aujourd’hui soit une première étape importante, le syndicat estime qu’il est temps d’examiner les autres professions dans des situations semblables.

« Le manque de personnel est endémique dans le secteur public », a ajouté M. Thomas. « Après des années de négligence, il est temps de reconstruire nos services et d’investir dans la formation et le personnel dont nous avons besoin à tous les niveaux : dans les domaines des soins de santé, de l’éducation et des services sociaux, qui soutiennent les plus vulnérables dans la province. »

« C’est un bon premier pas », a dit M. Thomas. « Mais nous avons du chemin à faire pour arriver là où nous devrions être. Nos collèges publics et les professionnels qui y travaillent peuvent aider à remettre le peuple ontarien sur ses pieds, économiquement, émotionnellement et physiquement. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931
OPSEUCommunications@opseu.org