Les dirigeants de l'OPSEU/SEFPO demandent à la province de dissiper rapidement la confusion concernant la distribution de tests rapides dans les succursales de la LCBO

Toronto – L’OPSEU/SEFPO demande à la province de fournir immédiatement des instructions claires et détaillées au public en ce qui concerne la distribution de tests rapides en raison des longues files d’attente aux succursales de la LCBO.

Warren (Smokey) Thomas, président de l’OPSEU/SEFPO, a souligné le fait que le syndicat appuie fermement l’accès aux tests rapides, y compris dans les succursales de la LCBO, mais il a également exprimé ses préoccupations quant à la mise en œuvre du plan et aux lacunes en matière de communication.

« Permettre aux Ontariens d’obtenir des tests rapides est certainement une bonne chose pour freiner la propagation de la COVID-19, notamment à l’approche des Fêtes au moment où les familles planifient des rassemblements en personne », a déclaré le président Thomas. « Malheureusement, le plan, qui n’a pas été communiqué clairement, a engendré de la confusion et du chaos dans les succursales et accru les risques pour le personnel, la clientèle et le public ».

Depuis que le gouvernement a annoncé cette semaine que des tests de dépistage rapides de la COVID-19 seraient disponibles dans certaines succursales de la LCBO, les Ontariens ont pris d’assaut les magasins de la LCBO pour obtenir des tests rapides, y compris des gens indiquant avoir des symptômes et voulant être testés sur place.

Le premier vice-président/trésorier de l’OPSEU/SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, a souligné l’importance de communiquer clairement pour assurer la sécurité du personnel de la LCBO et du public pendant la période des Fêtes – la province étant confrontée à une flambée des cas de COVID-19 et à la menace croissante du variant Omicron.

« Avec les ressources adéquates et un plan communiqué efficacement au public, les succursales de la LCBO sont les endroits idéaux pour distribuer des tests rapides aux clients asymptomatiques quand ils magasinent à la LCBO », a déclaré Eddy Almeida. « L’intention est bonne, mais la mise en œuvre a été problématique, voire dangereuse, ce qui a conduit à davantage d’achalandage dans des succursales où il y avait déjà beaucoup de monde. »

Colleen MacLeod, présidente de la Division des employés de la Régie des alcools (LBED) de l’OPSEU/SEFPO, a souligné combien il est important d’avoir des ressources et des garanties supplémentaires pour faire en sorte que le personnel de la LCBO puisse continuer à travailler dans les meilleures conditions.

« Depuis le début de la pandémie, le personnel de la LCBO s’efforce de soutenir nos communautés tout en réduisant la propagation de la COVID-19 », a déclaré Colleen MacLeod. « Mais pour assurer un niveau de sécurité élevé tout en distribuant des tests rapides au public, la LCBO doit embaucher plus de personnel et procurer des espaces séparés, comme des kiosques, avec un personnel affecté à la distribution des tests.

« Nous devons faire en sorte d’avoir un nombre suffisant de tests pour répondre à la demande, y compris suffisamment de tests pour le personnel de la LCBO », a ajouté Colleen MacLeod. « La province doit également communiquer clairement au public son plan visant à améliorer l’accès aux tests rapides et la distribution dans les succursales de la LCBO. »

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931; opseucommunications@opseu.org