Les dirigeants de l'OPSEU/SEFPO « brisent les silos » lors de la Réunion mixte des dirigeants de 2022

Les présidents des comités et caucus visés par l’équité de l’OPSEU/OPSEPO ont accueilli cette semaine à Toronto les membres du Conseil exécutif, les présidents de secteur et des CREEM, ainsi que les cadres supérieurs du syndicat lors de la Réunion mixte des dirigeants.

La Réunion mixte des dirigeants est un événement annuel qui réunit les dirigeants provinciaux, régionaux et de secteur du syndicat pour mettre l’accent sur l’intégration de l’équité dans tous les processus et activités du syndicat. Le thème de cette année fut « Briser les silos : développer un esprit d’équipe au sein de l’OPSEU/SEFPO ».

La présidente JP Hornick et la première vice-présidente/trésorière Laurie Nancekivell ont ouvert l’événement en s’engageant à placer l’équité au centre de tout ce que fait le syndicat et à veiller à ce que les ressources du syndicat soient consacrées aux besoins de tous les membres, y compris les besoins des groupes en quête d’équité, lors de l’établissant de notre budget de l’année prochaine.

Les dirigeants élus et les cadres supérieurs ont passé la journée à travailler ensemble pour apporter des changements concrets, significatifs et permanents à la façon dont la planification se déroule au sein du syndicat de sorte que l’équité soit intégrée à chaque étape de la prise de décisions, des politiques et des procédures.

Deux conférenciers invités, Karl Flecker et Lynne Dupuis, ont aidé à réaliser cette tâche en fournissant une analyse et un plan de travail pour examen par les participants répartis en groupes de travail.

M. Flecker a analysé l’environnement politique et social dans lequel les syndicats travaillent actuellement. Des mouvements sociaux prometteurs et des campagnes comme MeToo, Black Lives Matter et Chaque Enfant Compte ont été un moteur de changement progressiste. Mais ils ont aussi été confrontés à une réaction de droite de mouvements comme le Convoi de la liberté et les politiciens du Parti conservateur qui les soutiennent, ce qui crée de la polarisation et de la division.

M. Flecker a souligné qu’étant donné l’environnement externe polarisé, il est plus important que jamais pour les dirigeants syndicaux de briser les structures et la culture traditionnelles, déconnectées de leadership, et de tendre la main au-dessus des divisions ou des silos qui se sont créés au sein de notre syndicat. De cette façon, le syndicat peut collaborer plus efficacement et se connecter aux mouvements sociaux pour renforcer la solidarité et le pouvoir de tous les travailleurs.

Mme Dupuis a fourni un plan de travail comportant cinq ingrédients nécessaires à la réalisation de changements durables : une vision ou un but, des motivations, des compétences, des ressources et un plan. Au cours de leurs séances de groupe, les participants se sont servis du cahier de travail de M. Dupuis comme outil pour les aider à élaborer des plans concrets pour intégrer l’équité dans les activités futures et ce, dès l’étape de planification.

À midi, une cérémonie de levée du drapeau des survivants autochtones a eu lieu au siège social de l’OPSEU/SEFPO, de l’autre côté de la rue, à laquelle ont assisté le personnel et les membres et qui fut diffusée en direct au personnel d’autres bureaux de la province. Les participants à la Réunion mixte des dirigeants ont assisté à la cérémonie avant de reprendre leur réunion par la suite.

Après avoir eu des conversations approfondies au cours de leurs séances de groupe, tous les participants se sont réunis en fin de journée et ont présenté leurs idées au grand groupe. Les présidents des comités visés par l’équité se réuniront à nouveau en novembre pour examiner les idées soulevées et formuler des recommandations d’action.

Related News