Communiqués bannière

OPSEU/SEFPO : L’Ontario a tout à perdre à laisser les gens boire dans les 7-Eleven

La LCBO: Essentielle ment votre
Facebook
Twitter
Email

Toronto – Les dirigeants de l’OPSEU/SEFPO exhortent le premier ministre Doug Ford, ainsi que les citoyens de l’Ontario et les propriétaires de petites entreprises, à rejeter les plans de la chaîne 7-Eleven visant à permettre à ses clients d’acheter et de boire de la bière et du vin dans ses dépanneurs, dont beaucoup sont rattachés à des postes d’essence.

« On pourrait en rire si ce n’était pas si dangereux », a déclaré le président de l’OPSEU/SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. « La chaîne 7-Eleven tente de convaincre le gouvernement que ses dépanneurs sont en fait des restaurants. Mais si on laisse les multinationales s’en tirer avec cette grossière échappatoire, c’est l’Ontario qui perdra gros. »

« Cela nuira aux petites entreprises et restaurateurs qui luttent pour traverser la pandémie. Cela pourrait accroître non seulement les taux de conduite en état d’ébriété, mais également la consommation d’alcool chez les mineurs », a déclaré le président Thomas. « Et comme il s’agit clairement d’un stratagème visant à permettre à tous les dépanneurs de vendre de l’alcool, la province perdra les revenus de la vente d’alcool dont elle a besoin pour financer nos services publics essentiels tout en étant aux prises, dans le même temps, avec la hausse des méfaits liés à l’alcool et de la demande pour ces services qui sont déjà surchargés. »

La chaîne 7-Eleven, qui a récemment été impliquée dans un énorme scandale de fraude salariale, a déposé des demandes de permis de vente d’alcool de restaurant auprès de la Commission des alcools et des jeux de l’Ontario (CAJO) afin de pouvoir servir de la bière et du vin, destinés à être consommés sur place, dans plus de 60 de ses magasins en Ontario, dont beaucoup sont rattachés à des postes d’essence.

« J’ai déjà entendu beaucoup de sottises dans ma vie, mais celle-ci dépasse l’entendement », a déclaré Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier de l’OPSEU/SEFPO. « Est-ce que ça veut dire que nous pourrons bientôt acheter et/ou boire de l’alcool dans tous les dépanneurs et stations-service? Et puis quoi encore, de grandes gorgées de vodka? »

« J’espère que toute la population ontarienne se joindra à moi pour dénoncer ce stratagème dangereux. »

La CAJO accepte les commentaires du public concernant la requête de 7-Eleven jusqu’au 11 mars. Pour envoyer vos commentaires, visitez le site Web de la CAJO et entrez « Alcool » dans la fenêtre « Catégorie » et « 7-Eleven » dans la fenêtre « Auteur de la demande ».

Comme l’a révélé la CBC, le premier ministre Ford a eu une réunion secrète avec les dirigeants de 7-Eleven au Texas, l’an dernier, juste avant la pandémie.

Colleen MacLeod, présidente de la Division des employés de la Régie des alcools de l’OPSEU/SEFPO, dit qu’elle espère que M. Ford reniera toute promesse qu’il aurait faite durant cette réunion.

« La pandémie a tout bouleversé depuis qu’il a eu cette réunion », a déclaré Colleen MacLeod. « Je suis convaincue que le premier ministre a aujourd’hui une plus grande reconnaissance pour la LCBO et pour le rôle que jouent ses travailleurs de première ligne dans la vente responsable d’alcool et le financement de nos services publics essentiels. J’espère qu’il fera ce qu’il faut et qu’il barrera définitivement la route à ces multinationales qui tentent de se remplir les poches en présentant des requêtes de permis de vente d’alcool de “restaurant” et en lançant des appels pour obtenir des réductions des prix de vente dans les entrepôts. »

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931
OPSEUCommunications@opseu.org