Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Selon le président de l'OPSEU/SEFPO, l'ouverture du nouvel hôpital de Vaughan, axé sur la COVID, est « un premier pas bienvenu » pour renforcer notre système de santé en Ontario

Toronto – Warren (Smokey) Thomas, président de l’OPSEU/SEFPO, félicite le gouvernement Ford de renforcer notre système de santé en ouvrant l’Hôpital Cortellucci de Vaughan axé sur la COVID, mais mentionne qu’il sera vital de suivre cette mesure d’investissements importants.

Monsieur Thomas demande depuis longtemps au gouvernement de construire davantage d’hôpitaux et de former et embaucher des professionnels de première ligne supplémentaires pour remédier aux problèmes de capacité. Selon lui, l’ouverture de ce nouvel hôpital est un premier pas bienvenu après une trentaine d’années de coupures dans les soins de santé.

« Je suis heureux de voir que le gouvernement écoute ses travailleurs de première ligne, qui sonnent l’alarme depuis plus de trente ans », a dit M. Thomas. « Depuis le début des années 90, chaque parti politique a sauvagement attaqué notre système de santé en fermant et en fusionnant les hôpitaux, laissant les travailleurs de première ligne se démener pour prendre soin de leurs patients. »

Le nouvel Hôpital Cortellucci de Vaughan, géré par Mackenzie Health, ouvrira ses portes en février. Il sera temporairement dédié à la prestation de soins aigus et intensifs aux patients atteints de la COVID-19 et ajoutera 185 lits au système de soins de santé actuellement surchargé. C’est un des plus de 30 hôpitaux que le gouvernement Ford s’est engagé à construire au cours de la prochaine décennie.

Monsieur Thomas affirme que, bien qu’il soit encourageant de voir que le gouvernement tire des leçons difficiles de cette pandémie, il reste beaucoup à faire en matière d’investissements dans l’infrastructure des soins de santé et la formation de personnel supplémentaire.

« Cette pandémie nous ouvre les yeux sur une trentaine d’années de négligence des besoins en matière de soins de santé dans cette province », a ajouté M. Thomas. « Les promesses de financement futur ne suffisent pas. Le prochain budget doit nous permettre de commencer à voir des pelles dans la terre et des étudiants dans les salles de classe. Ce devrait être la priorité du ministre des Finances, Peter Bethlenfalvy. »

« La nécessité de former davantage de travailleurs de la santé est une chose dont le gouvernement doit s’occuper aujourd’hui et l’Ontario a les ressources nécessaires pour relever le défi », a déclaré Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier de l’OPSEU/SEFPO.

« Nos travailleurs de première ligne constituent le moteur de notre système de santé et l’investissement dans l’infrastructure doit s’accompagner d’un investissement dans les gens », a encore dit M. Almeida. « De meilleurs incitatifs financiers doivent être disponibles pour encourager les travailleurs qualifiés à rejoindre ce domaine, et la formation doit être facilement accessible. Nos collèges communautaires sont on ne peut mieux placés et bien équipés pour former les héros des premières lignes de demain. Je demande instamment au gouvernement de travailler avec les collèges et l’OPSEU/SEFPO pour répondre à la demande de main-d’œuvre. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931