Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Le président de l'OPSEU/SEFPO propose au premier ministre l'aide des premières lignes au sujet de la crise dans les soins de longue durée

OPSEU President Warren (Smokey) Thomas
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Quelques heures à peine après avoir demandé une enquête de la PPO au sujet du nombre important et croissant de décès dus à la COVID-19 dans les foyers de soins de longue durée privés, le président de l’OPSEU/SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, propose maintenant au premier ministre l’aide de son syndicat pour prévenir d’autres décès.

« Il est important de trouver les responsables de tous ces décès et de leur demander de rendre des comptes, mais il est encore plus urgent de tout faire pour éviter d’autres décès évitables », a déclaré le président Thomas. « C’est pourquoi je demande au premier ministre de mettre en place un groupe de spécialistes composé de travailleurs de première ligne afin qu’il découvre enfin la vérité et ce qui ne va vraiment pas dans nos foyers de soins de longue durée. »

« Des dizaines de milliers de nos membres travaillent dans le domaine des soins de santé et des soins de longue durée, ainsi que comme inspecteurs et spécialistes de la santé et de la sécurité. Le premier ministre peut compter sur leur perspicacité, leur expérience, leur expertise et, surtout, leur honnêteté pour enfin mettre fin à tous ces décès tragiques et évitables. »

Le premier vice-président/trésorier de l’OPSEU/SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, a déclaré qu’un groupe composé de spécialistes de première ligne pourrait commencer par apporter une réponse à la question à laquelle personne d’autre ne semble disposé à répondre.

« Pourquoi les foyers de soins de longue durée privés sont-ils si durement touchés? », a demandé Eduardo (Eddy) Almeida. « Le taux de mortalité est moins élevé dans les foyers à but non lucratif et exploités par le secteur public, ainsi que dans les autres établissements de soins collectifs similaires. »

« Pourquoi le taux de mortalité est-il si élevé dans les foyers de soins de longue durée qui sont exploités et gérés par le secteur privé ? »

Le président Thomas a déclaré que si on veut vraiment obtenir des réponses, il est temps de cesser de poser ces questions aux gestionnaires et propriétaires de ces foyers.

« Nous avons beaucoup entendu les « experts jusqu’à aujourd’hui. Et franchement, ils se sont beaucoup trompés jusqu’à présent et cela provoque une réaction de rejet face aux directives de la santé publique », a-t-il déclaré. « Peut-être qu’on devrait chercher la réponse du côté des héros de première ligne plutôt que du côté des experts qui défilent à la télévision. Nous avons besoin d’entendre moins de célébrités et d’écouter plus les travailleurs de terrain. »

« Je peux comprendre le premier ministre – il reçoit évidemment des mauvais conseils. Il est temps qu’on lui donne l’heure juste et l’OPSEU/SEFPO est là pour l’aider parce que nous traversons cette crise tous ensemble. Si le premier ministre ne retient pas notre proposition, nous mettrons en place nous-mêmes un groupe de spécialistes composé de travailleurs et nous ferons part de leurs conclusions le plus rapidement possible. »

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas 613-329-1931