Division des Employés de la régie des alcools

L'OPSEU/SEFPO au tribunal gouvernemental – la vente d'alcool dans les 7-Eleven : « une pente glissante et dangereuse »

Toronto – Le président de l’OPSEU/SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, exhorte un tribunal gouvernemental à mettre fin à la demande de 7-Eleven de vendre de l’alcool en raison des effets néfastes pour nos enfants, collectivités, petites entreprises et services publics.

« Vendre de l’alcool dans les 7-Eleven est une pente glissante et dangereuse », a déclaré le président Thomas, lors d’une conférence de cas organisée aujourd’hui par le Tribunal d’appel en matière de permis (TAMP), un organisme gouvernemental qui peut annuler les demandes de permis de vente d’alcool.

« Les dépanneurs 7-Eleven sont des endroits où vont les enfants et les adolescents pour acheter des bonbons, des collations et des boissons », a déclaré Smokey Thomas. « Ce ne sont pas des endroits où nos enfants devraient être côte à côte avec des personnes intoxiquées qui rincent un sac de Twinkie avec une demi-douzaine de bières  – ou pire encore, pourraient acheter eux-mêmes de l’alcool. »

La participation du président Thomas à la conférence de cas du TAMP fait suite à la vive campagne d’opposition que le président lui-même et des centaines de membres de l’OPSEU/SEFPO ont menée contre le projet de 7-Eleven de vendre de l’alcool à consommer sur place dans 61 magasins 7-Eleven dans 31 communautés de la province.

En inondant la Commission des alcools et des jeux de l’Ontario (CAJO) avec leurs objections, ils ont contribué à déclencher l’implication du TAMP.

Le TAMP invite maintenant les membres de l’OPSEU/SEFPO à parler de leurs objections dans le cadre de conférences de cas. Le président Thomas et plusieurs autres membres de l’OPSEU/SEFPO participent aujourd’hui à une conférence concernant la demande de 7-Eleven pour son magasin d’Eglinton et Yonge, à Toronto. Plus de 40 membres du syndicat ont présenté des objections à la demande de permis d’alcool pour cet endroit. Le président Thomas représentait les membres du syndicat qui ne pouvaient pas assister à la conférence de cas d’aujourd’hui. Le syndicat comprend que le TAMP a tenu, ou prévoit de tenir, des conférences de cas concernant les demandes pour d’autres endroits.

« Je suis très fier de tous les membres de l’OPSEU/SEFPO qui tiennent tête à cette multinationale », a déclaré le premier vice-président/trésorier l’OPSEU/SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida. « Elle a beaucoup d’argent et beaucoup de pouvoir et elle aimerait avaler une grosse part des profits de l’alcool dans notre province.

« Mais nos membres savent qu’elle ferait ces profits au détriment des familles et des communautés de l’Ontario. C’est pourquoi nous demandons au gouvernement de mettre fin à cette absurdité dès aujourd’hui. »

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931
OPSEUCommunications@opseu.org