SEFPO Coalition des traveailleurs racialises

La Coalition des travailleurs racialisés (CoTR) de l’OPSEU/SEFPO rend hommage à notre ami et ancien membre, Kola Iluyomade

Kola Iluyomade
Facebook
Twitter
Email

La Coalition des travailleurs racialisés (CoTR) présente ses sincères condoléances à la famille et aux amis de Kola Iluyomade.

Nous saluons et honorons notre confrère, ami et camarade de la lutte contre le racisme systémique et anti-Noirs.

Ce 24 juin 2021, nous avons été toutes et tous profondément attristés et affligés d’apprendre la mort prématurée de Kola des suites d’une maladie soudaine.

Au début, il avait contacté la CoTR pour demander le soutien et l’assistance de son syndicat en tant qu’homme noir d’origine africaine. Il nous avait surpris par son approche non conventionnelle à laquelle nous n’étions pas habitués. Il était différent du fait qu’il ne se contentait pas seulement de chercher de l’aide, mais qu’il demandait à connaître ses droits en tant que membre de l’OPSEU/SEFPO.

Peu de temps après, Kola était élu à la Coalition où il a assumé un rôle de chef de file. N’hésitant pas à exprimer ses opinions et ses idées, il le faisait souvent avec beaucoup de passion, de conviction et de stratégie. Son énergie, sa clairvoyance et son intelligence supérieure nous ont aidés à accomplir bien plus que ce que nous n’avions jamais réalisé dans l’histoire de notre caucus. Il nous a fait passer de la complaisance à une réflexion sérieuse sur notre conscience collective, sur notre objectif commun et sur notre responsabilité à contester le racisme et la discrimination anti-Noirs au sein de notre syndicat.

Kola nous a tous incité à faire mieux et plus à l’OPSEU/SEFPO. Mais il s’efforçait avant toute chose de faire toujours mieux et plus lui-même. Non seulement il joignait le geste à la parole, mais il écrivait également sur le sujet. Celles et ceux d’entre nous qui ont eu la chance de travailler en étroite collaboration avec lui se souviendront toujours de ses courriels qu’il nous envoyait au milieu de la nuit. Dans ses courriels, souvent longs de cinq ou six pages, il expliquait ce qu’on devait faire. Il écrivait toujours avec tant de clarté et de persuasion qu’on ne pouvait tout simplement pas l’ignorer.

L’héritage de Kola perdure à l’OPSEU/SEFPO. Il a joué un rôle essentiel dans la mise à jour de l’Énoncé de respect du syndicat afin d’y inclure spécifiquement une référence directe aux personnes d’origine africaine et d’autres groupes racialisés.

Nous sommes également fiers de reconnaître que Kola a joué un rôle déterminant dans le changement de nom de notre caucus, qui s’appelait le « Caucus des gens de la couleur » et qu’on appelle aujourd’hui la « Coalition des travailleurs racialisés » (CoTR). Il avait brillamment fait remarquer que le terme « coalition » évoquait mieux un effort collectif et incluait tous les membres racialisés de l’OPSEU/SEFPO.

Beaucoup d’entre nous se souviennent encore de la toute première conférence des travailleurs racialisés de l’OPSEU/SEFPO en 2019. Kola s’était particulièrement impliqué dans l’organisation de la conférence. Les membres et le personnel de l’OPSEU/SEFPO ont vu de leurs propres yeux son intelligence supérieure et lumineuse.  Du thème de la conférence, « Les réalités de la racialisation », jusqu’au défilé de mode intitulé « Résister par la mode », Kola nous avait montré, par la passion et la détermination qu’il mettait dans tout ce qu’il entreprenait, que la bataille était, et continue d’être, bien réelle.

À l’époque où il était membre du Centre de santé communautaire de Black Creek, Kola s’était battu pour que les membres puissent être réunis au sein d’une section locale à unité simple de l’OPSEU/SEFPO dans son milieu de travail. Aujourd’hui rassemblés au sein de la section locale 5117, ces membres de l’OPSEU/SEFPO procurent des services à des communautés principalement racialisées dans le secteur de Jane et Finch, à Toronto.  Il est significatif de mentionner que Kola a mené sa dernière action de solidarité et de résistance aux côtés de ses anciens collègues sur le piquet de grève, à son ancien lieu de travail.

Jusque dans ses derniers moments, Kola aura été là pour les autres, pour les enfants en particulier. Il était le père de deux garçons et un infatigable champion qui a travaillé sans relâche pour apporter des changements systémiques dans le système scolaire qui discriminait les enfants noirs. Habile stratège, il savait comment rassembler les alliés. C’est la raison pour laquelle nous n’avons pas été le moins du monde surpris quand il a fondé « Advocacy Peel » pour dénoncer le racisme anti-Noirs dont étaient victimes les enfants au sein du Conseil scolaire de district de Peel.  https://www.cbc.ca/news/canada/toronto/kola-iluyomade-obituary-advocacy-peel-black-children-1.6082432?__vfz=medium%3Dsharebar&fbclid=IwAR1hNyNg–LuMaAEknlnM2AjN6FglvDUffjY1a_dsZax0W7Zcyu14tDouTE

Kola va beaucoup nous manquer – ses conseils, son intelligence, ses reproches amicaux, ses grands éclats de rire, et plus important, le don altruiste de son temps et ses plaidoyers passionnés pour lutter contre le racisme anti-Noirs.

Rest in Power confrère Kola. Le travail doit continuer.

En toute solidarité,
La Coalition des travailleurs racialisés de l’OPSEU/SEFPO