Le président de l'OPSEU/SEFPO applaudit l’augmentation du salaire minimum et exhorte les membres à soutenir les entreprises locales

Facebook
Twitter
Email

Toronto – Le président de l’OPSEU/SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, dit que les Ontariennes et Ontariens doivent faire leur part et soutenir les commerces dans leur communauté au moment où la province émerge de la pandémie.

Le président Thomas était présent mardi lorsque le premier ministre Doug Ford a annoncé l’augmentation du salaire minimum à 15 $ l’heure en janvier.

Le président Thomas exhortait depuis plusieurs années M. Ford à augmenter le salaire minimum. Tout en disant qu’il s’agit d’une bonne nouvelle, Smokey Thomas a ajouté qu’il appartient désormais aux Ontariennes et Ontariens de faire leur part.

« Si les petites entreprises doivent soutenir les travailleurs en leur payant un salaire vital, c’est à nous, les travailleurs syndiqués, de soutenir ces entreprises pour qu’elles puissent payer ces salaires », a déclaré M. Thomas.  « Je demande à vous toutes et tous, s’il vous plaît, d’investir dans votre économie locale. »

Le président Thomas a souligné que le tissu des collectivités de l’Ontario est également en jeu du fait que les entreprises locales y jouent un rôle primordial.

« À moins que nous ne désirions de profonds changements dans nos collectivités, nous devons soutenir les commerces locaux qui ont beaucoup souffert durant cette pandémie », a poursuivi Smokey Thomas. « À mes membres, je demande de soutenir les entreprises locales – d’acheter local pour sauver le commerce local. »

Pour laisser la pandémie derrière nous, il est impératif que tout le monde reconnaisse la relation symbiotique entre le secteur public et le secteur privé, selon le président Thomas.

« Nous ne sommes pas des ennemis, nous mangeons à la même table », a conclu Smokey Thomas. « Travailler ensemble est une bonne chose pour nous tous. »

Renseignements : Warren (Smokey) 613-329-1931
OPSEUCommunications@opseu.org