Skip to content
cas_opseu_french_banner.jpg

Un sondage du SEFPO révèle des conditions de travail « toxiques » et « racistes » à la SAE de York

Un sondage de la section locale 304 du SEFPO réalisé à la Société d’aide à l’enfance de la Région de York a révélé l’existence d’un milieu de travail « toxique », où les employés pleurent régulièrement à leur bureau, où règne une « culture de désespoir » et de « racisme », et où « les meilleures décisions concernant la protection des enfants ne sont pas prises », selon un article publié dans le Toronto Star.

« Nous avons besoin de dirigeants compatissants, qui inspirent et motivent le personnel et veillent à éliminer harcèlement et toxicité dans notre lieu de travail », déclarait Andrew Harrigan, président de la section locale 304 du SEFPO.  « Bon nombre de nos membres nous disent et nous redisent que leur santé émotionnelle et physique se détériore à une allure alarmante. »

Suite à ce qu’il a qualifié « d’allégations de racisme, d’intimidation et de harcèlement troublantes », le 31 juillet dernier, le gouvernement provincial a entrepris l’examen par un tiers de la SAE de York.

Monsieur Harrigan a déclaré qu’avec l’examen du gouvernement, il espère que le conseil prendra au sérieux les résultats du sondage sur le milieu de travail.

« La pire des choses serait que l’examen n’aboutisse à rien du tout », a-t-il encore dit.