Skip to content
news_notices_french.jpg

Les télétribunes du SEFPO s'attaquent au budget du gouvernement Ford

OPSEU President Warren (Smokey) Thomas speaks into a microphone during a telephone town hall.
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Plusieurs milliers de membres du SEFPO ont pris part aux discussions libres et sans complaisances qui ont eu lieu lors des trois télétribunes sur le budget qui étaient organisées par le SEFPO les 16 et 17 avril.

« En raison de plusieurs mesures draconiennes qui figurent dans ce budget, nous devrions surnommer le premier ministre le “Doug-tator” », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas.

« Doug Ford avait promis de ne pas couper dans les premières lignes. Mais maintenant qu’il est au pouvoir, il utilise son pouvoir pour faire tout ce qu’il veut… c’est-à-dire couper, plafonner et privatiser », a déclaré le président Thomas.

« Mais nous résisterons grâce à notre campagne, intitulée Ensemble pour gagner, et en travaillant avec nos alliés.

Le président Thomas en compagnie de deux experts en économie du Centre canadien de politiques alternatives, Sheila Block et Randy Robinson, et de l’avocat conseil du SEFPO, Eric O’Brien.

Durant ces télétribunes, un peu comme dans une émission-débat radiophonique, les membres posent des questions et font des observations.

« J’ai survécu à l’ère Harris, mais je ne pensais jamais vivre quelque chose de pire », a déclaré un membre. « Mais c’est pire. Je suis heureux que nous forgions des alliances solides, parce que les répercussions vont frapper tout le monde.

Selon Sheila Bloc et Randy Robinson, le budget Ford est une catastrophe d’un point de vue économique.

« Il ne s’agit pas d’un budget économique, il s’agit d’un budget qui réduit les services et ouvre la porte à la privatisation », a déclaré Mme Block. « Juste pour maintenir les services que nous avons à l’heure actuelle, leur financement devrait augmenter de 3,5 pour cent par an pour suivre l’inflation et la croissance de la population. Mais dans ce budget, les financements augmentent de moins de un pour cent par année. »

La plupart des personnes qui ont pris part à la conversation – notamment des agents de correction, des ambulanciers, des travailleurs des services de développement, des professionnels de laboratoire hospitalier et des membres du personnel scolaire des collèges – voulaient savoir quelles seraient les répercussions du budget sur leur vie.

On ne connaît malheureusement pas de nombreux détails des plans du gouvernement.

« La triste vérité est que, pour l’instant, nous allons devoir attendre que le gouvernement divulgue plus de détails à propos de ses plans », a déclaré le président Thomas.

Mais le président Thomas a déclaré que le SEFPO n’attend pas pour lancer sa riposte.

« L’objectif de la campagne Ensemble pour gagner est de renforcer les capacités de nos sections locales afin d’organiser la résistance », a-t-il dit. « À court terme, nous allons combattre et lancer une vaste campagne afin de mettre en lumière le véritable agenda de Ford.

« Et à plus long terme, nous mettrons la pression sur les députés conservateurs dans leur circonscription. Ils n’aiment pas qu’on leur pose des questions auxquelles ils ne peuvent pas répondre. Et puis, nous les vaincrons dans les urnes la prochaine fois. »