Skip to content
news_press_releases_french.jpg

SEFPO au Comté de Grey : Rejetez le plan de privatisation, appuyez les lits de soins de longue durée

Markdale – Le Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO) demande au Conseil municipal du Comté de Grey de rejeter un plan qui contribuerait à la fermeture d’un établissement de soins de longue durée à Markdale et à la privatisation des soins de longue durée à travers le comté.

Dans le cadre d’une réunion qui aura lieu jeudi, les membres du conseil du Comté de Grey examineront une proposition de transfert des lits de soins de longue durée de Grey Gables, à Markdale, de vente de la maison à propriété publique et de sous-traitance de la gestion des opérations quotidiennes dans trois établissements actuellement dirigés par la municipalité.

« Les services publics essentiels de cette communauté se font attaquer de toutes parts », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. « Il est à peu près temps que les pouvoirs publics réalisent que ce sont les résidents, les travailleurs et nos communautés qui souffrent lorsque des services publics sont supprimés et privatisés. Grey Gables est un établissement magnifique et relativement neuf; c'est un bien public qui appartient à la communauté. »

Le personnel rapporte avoir reçu des appels pour la consolidation de Grey Gables et Rockwood Terrace, à Durham, et, éventuellement, le remplacement des deux établissements par un seul nouvel établissement à Durham. Les résidents seraient forcés de déménager de leur propre communauté, et leurs proches seraient forcés de conduire plus loin pour leur rendre visite.

Le SEFPO appuie deux rassemblements communautaires cette semaine, qui auront lieu aujourd’hui et demain, de 13 h à 17 h, devant la maison Grey Gables. Les résidents de la région sont encouragés à assister à l’assemblée du conseil du Comté de Grey qui aura lieu jeudi 23 mars à 9 h 15 (salle du Conseil à Owen Sound), dans laquelle le conseil parlera du projet de privatisation.

« Ce n’est pas une façon de traiter nos personnes âgées et infirmes », a déclaré Monsieur Thomas. « Ce sont des personnes, après tout, pas juste des numéros que l’on peut pousser à gauche et à droite comme il nous plaît; ainsi, si les membres du conseil veulent représenter les meilleurs intérêts de la communauté, ils doivent rejeter cette proposition. J’encourage les membres du SEFPO et tous les membres de la communauté à participer à ces importants rassemblements communautaires et à assister à l’assemblée du conseil qui aura lieu jeudi. L’union fait la force, et c’est dans des moments comme celui-ci que nous devons le montrer.

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas 613-329-1931